bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Refuser la complémentaire santé obligatoire de son entreprise

Depuis 2016, les employeurs sont dans l’obligation de proposer à leurs salariés une mutuelle d’entreprise de groupe et de prendre en charge au moins 50% du montant des cotisations.

Cette mesure a pour objectif d’améliorer la couverture sociale des français et de généraliser le recours aux complémentaires santé.

L’adhésion à la mutuelle de groupe est une obligation qui s’impose à tous les salariés du privé. Mais parfois les garanties proposées par la complémentaire choisie par l’employeur ne sont pas avantageuses pour certains salariés.

C’est pourquoi il est possible de demander une dispense de mutuelle obligatoire dans certains cas.

Dispense de mutuelle obligatoire : les conditions de forme à respecter

Avant d’énumérer les situations dans lesquelles il est possible de refuser la mutuelle d’entreprise, il est essentiel de savoir les deux conditions de forme qui doivent impérativement être respectées pour que la demande aboutisse à une réponse favorable.

Le respect de l’acte juridique mettant en place ce dispositif

L’instauration d’une mutuelle de groupe au sein d’une entreprise prend naissance dans un acte interne qui a une valeur juridique : il engage à la fois l’employeur et les salariés.

Cet acte juridique peut prendre plusieurs formes :

  • accord collectif,
  • consultation des employés sous forme de référendum,
  • décision unilatérale de l’employeur.

C’est ce document qui va déterminer les situations qui vont permettre aux salariés de demander une dispense de mutuelle obligatoire.

Il doit impérativement mentionner le cas soulevé par l’employé pour que celui-ci puisse voir sa demande aboutir.

Cette règle s’applique aussi bien aux salariés qu’à l’employeur. Ce dernier n’a pas le droit d’accorder une dispense si elle n’a pas été prévue dans le document sous peine de voir sa responsabilité engagée auprès de l’URSSAF et de risquer une sanction financière ainsi qu’un redressement.

Il n’existe qu’une exception à ce principe : l’ancienneté du salarié. Un employé déjà présent dans l’entreprise au moment de la mise en place de ce dispositif par un acte unilatéral de l’employeur peut demander une dispense même si ce cas n’est pas prévu dans l’acte de mise en place.

L’obligation d’une demande écrite

Toute demande de dispense de mutuelle obligatoire doit être rédigée par écrit. Ce formalisme protège l’employeur et le dégage de toute responsabilité.

Les cas ouvrant droit à une dispense de mutuelle obligatoire

Seules 5 situations permettent de refuser la mutuelle de l’entreprise :

Ancienneté du salarié

C’est le seul cas qui n’a pas à être mentionné dans l’acte de mise en place du dispositif pour pouvoir aboutir à une réponse favorable. Il concerne tous les salariés qui étaient déjà employés au sein de l’entreprise à la date où l’employeur a adhéré à la complémentaire santé de groupe dès lors que deux conditions sont remplies :

  • la mutuelle d’entreprise a été mise en place par une décision unilatérale de l’employeur ;
  • une partie des cotisations reste à la charge du salarié.

En conséquence, si l’employeur paie la totalité des cotisations ou s’il a consulté les salariés avant l’adoption de ce dispositif, ce cas de dispense ne pourra pas être invoqué.

Affiliation à une autre complémentaire santé

Plusieurs situations doivent être distinguées :

  • Le salarié possède déjà une complémentaire santé individuelle facultative : il n’est pas obligé de la résilier dès la mise en place du dispositif. Il peut demander une dispense qui courra jusqu’à la date d’échéance de son contrat. Une fois cette date passée, il est dans l’obligation de résilier ce contrat et d’adhérer à l’assurance santé de l’entreprise.
  • Le salarié cumule plusieurs emplois : chaque entreprise lui propose donc une mutuelle obligatoire. Il est libre de choisir la plus avantageuse. Il devra simplement adresser une demande de dispense à son employeur accompagnée d’une attestation de la complémentaire qu’il aura choisie. Il aura également l’obligation de fournir chaque année un document attestant que sa situation n’a pas changé.
  • Le salarié est couvert par la mutuelle d’entreprise obligatoire de son conjoint : il ne peut demander une dispense que si la complémentaire de son conjoint revêt un caractère obligatoire pour toute la famille. Certaines assurances ont négocié avec les employeurs ce type de contrat afin de s’assurer un grand nombre d’affiliation et de proposer en échange des tarifs plus avantageux.

Pour être invoquées, ces 3 situations doivent avoir été envisagées dans l’acte de mise en place du dispositif.

CDD

Une dispense peut également être accordé à tout salarié titulaire d’un CDD si ce cas est prévu dans le document à l’origine de la mutuelle de groupe. Si la durée du contrat est inférieure à 12 mois, aucun justificatif n’est à fournir. Par contre, pour une durée supérieure, le salarié devra justifier d’une autre complémentaire santé.

Apprentissage ou temps partiel

Les salariés à temps partiel ainsi que les apprentis peuvent demander une dispense de mutuelle obligatoire dès lors que le montant des cotisations à leur charge représente au moins 10% de leur salaire net.

Bénéficiaires de la CMUC ou de l’ACS

Sur présentation d’une attestation de l’administration, les salariés qui bénéficient de la CMUC ou de l’ACS peuvent être dispensés de la mutuelle obligatoire. Ils devront justifier de leur situation tous les ans.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Fiscalité de l’assurance de prêt durcie par le PLF 2019

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit, dans son article 52, la suppression de l’exonération de taxe spéciale sur les conventions d’assurance...

lire la suite

Hausse des cotisations des mutuelles en 2019 : qu’en est-il ?

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme 100 % Santé, également connue sous le nom de "Reste à charge zéro", cristallise...

lire la suite

Comment choisir la meilleure mutuelle pour sa famille ?

Quelle que soit sa configuration familiale, une mutuelle est indispensable pour bien couvrir ses proches. Frais optiques, dentaires ou...

lire la suite