bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Le TAEG

Depuis le 1er octobre 2016, le TAEG (taux annuel effectif global) a remplacé le TEG (taux effectif global) dans tous les documents contractuels relatifs aux prêts. Cela concerne aussi bien les crédits renouvelables que les crédits immobiliers.

Le TAEG permet d’avoir une meilleure vision du coût global du prêt. C’est un élément de comparaison essentiel entre les différentes offres de crédit.

Bien entendu, ce n’est pas le seul. Il faut également comparer les différents services proposés comme le fait de pouvoir anticiper tout ou partie du règlement, de décaler une mensualité, etc.

Les éléments pris en compte au sein du taux annuel effectif global

Le TAEG est un taux d’intérêt qui comprend l’ensemble des frais qu’un emprunteur doit payer dans le cadre d’un crédit, en plus du capital emprunté

  • des intérêts bancaires,
  • des frais de dossier,
  • des frais de garantie (comme la commission de caution ou l’inscription d’hypothèque),
  • les primes de l’assurance emprunteur obligatoire,
  • et tous les autres frais imposés comme les frais de prélèvement, de tenue de compte ou d’estimation du bien.

Par contre, les frais et les pénalités causés par le fonctionnement anormal du crédit (échéance impayée par exemple) ne sont pas compris dans le TAEG. C’est également le cas des éventuels frais facturés en cas de remboursement anticipé ou de mainlevée de garanties.

La détermination du TAEG par la banque se fait en ajoutant au taux d’intérêt de base un taux qui résulte du rapport entre le capital emprunté et le montant total des frais obligatoires.

Il s’agit d’un pourcentage annuel qui permet ainsi à l’emprunteur de calculer la somme totale qu’il remboursera tout au long de la durée du prêt. Il ne peut pas être supérieur au taux d’usure égal fixé par la Banque de France.

Un moyen de comparer efficacement les offres de crédit

La mise en place du TAEG a été motivée par la volonté de permettre aux emprunteurs d’avoir une vision plus simple du coût réel de leur crédit.

L’absence de frais cachés

Le TEG n’englobait pas tous les coûts cachés d’un crédit à la différence du TAEG. C’est donc un excellent moyen pour comparer les différentes offres de prêt et connaître le coût réel de ces dernières.

Le taux annuel effectif global peut également être utilisé comme levier de négociation si le profil de l’emprunteur est attractif et que les banques le veulent comme client.

Les obligations légales du prêteur

La généralisation du TAEG à l’ensemble des crédits s’accompagnent de certaines obligations pour les organismes prêteurs. Ils doivent ainsi indiquer ce taux sur

  • les documents publicitaires,
  • les offres de crédit,
  • le contrat de prêt.

Le TAEG et l’assurance emprunteur

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, le prêteur exige que l’emprunteur souscrive une assurance destinée à prendre le relai en cas de décès ou d’invalidité. Elle peut également couvrir l’incapacité temporaire de travail.

C’est une sécurité importante pour les deux parties puisque le prêteur a l’assurance d’être remboursé même en cas d’événements comme un décès, un accident ou une maladie grave.

C’est également un élément essentiel pour l’emprunteur car il sait que l’assurance prendra le relai s’il est dans une situation qui l’empêche d’exercer sa profession et donc d’avoir les revenus suffisants pour rembourser le crédit.

Le TAEG s’applique également à ce type d’assurance. On parle alors d’un TAEA (taux annuel effectif d’assurance). Il s’obtient en faisant la différence entre le TAEG avec assurances et le TAEG hors assurances.

Sa mention est obligatoire sur toutes les offres de crédits immobiliers et de crédits à la consommation dès lors qu’ils sont accompagnés d’une proposition d’assurance emprunteur.

L’obligation d’information à laquelle sont tenus les prêteurs leur impose également de mentionner le détail des garanties couvertes dont les coûts sont compris au sein du TAEA. Ces garanties peuvent être lé décès, l’incapacité, l’invalidité, la perte d’emploi). Cette indication permet à l’emprunteur de bénéficier d’une vision précise de la part que représente l’assurance dans le coût total du prêt. Cela va alors lui donner la possibilité de comparer avec d’autres offres d’assurance.

En effet, la loi Hamon lui permet de résilier son assurance emprunteur à n’importe quel moment de la première année pour en souscrire une autre dès lors que l’équivalence des garanties est respectée.

Le TAEG et le TAEA sont donc des éléments de comparaison au service des emprunteurs.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Fiscalité de l’assurance de prêt durcie par le PLF 2019

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit, dans son article 52, la suppression de l’exonération de taxe spéciale sur les conventions d’assurance...

lire la suite

Hausse des cotisations des mutuelles en 2019 : qu’en est-il ?

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme 100 % Santé, également connue sous le nom de "Reste à charge zéro", cristallise...

lire la suite

Comment choisir la meilleure mutuelle pour sa famille ?

Quelle que soit sa configuration familiale, une mutuelle est indispensable pour bien couvrir ses proches. Frais optiques, dentaires ou...

lire la suite