bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Téléconsultation : les réticences des patients

Depuis mi-septembre, les téléconsultations sont remboursées par la sécurité sociale et les complémentaires santé, sous réserves de respecter quelques conditions. Malgré cette prise en charge, les patients sont encore rares à opter pour ce dispositif.

Le gouvernement espère atteindre 500 000 téléconsultations cette année et voir ce chiffre progresser en 2020.

Une enquête réalisée par Harris Interactive en janvier dernier montrait les réticences des patients envers la télémédecine. Ces dernières témoignent surtout d’un manque d’informations par rapport à la téléconsultation.

Quelles sont les craintes des patients ?

Alors qu’une majorité de patients se disent favorables à la mise en place de la téléconsultation, dans les faits, ils sont encore peu nombreux à oser franchir le cap. L’absence de contact physique entre le médecin et le patient semble être un frein pour un certain nombre de patients. Des interrogations se posent en l’absence de consultation. Les patients craignent ainsi de bénéficier d’une consultation de moins bonne qualité qu’en cabinet.

Par conséquence, ils sont plus enclins à opter pour la télémédecine pour de simples conseils médicaux ou des pathologies bénignes.

Pour une pathologie plus grave, les français préfèrent une consultation en cabinet. C’est également le cas pour les parents d’un enfant malade. Ils sont une majorité à préférer consulter leur médecin en cabinet pour leurs enfants.

Parmi les autres craintes souvent évoquées, on retrouve la question des honoraires et de la prise en charge. Certains patients pensent qu’une téléconsultation est plus chère qu’une consultation en cabinet et/ou moins bien remboursée par l’Assurance maladie et les mutuelles. Cela n’est pas le cas. Les honoraires pratiqués sont les mêmes ainsi que la prise en charge sous réserve que certaines conditions soient remplies.

Comment se passe une téléconsultation ?

La seule différence avec une consultation en cabinet est l’absence d’examen physique. Le médecin va poser les mêmes questions au patient et l’interroger sur ses symptômes et ses antécédents. L’ordonnance est le plus souvent envoyée par e-mail. Mais elle peut également être adressée par courrier.

La seule contrainte pour une téléconsultation est de disposer d’une connexion internet et d’une webcam.

Quelle est la prise en charge d’une téléconsultation ?

Pour être remboursée par la sécurité sociale, la téléconsultation est soumise à certaines conditions, à savoir

  • le médecin a déjà consulté le patient en cabinet l’année précédente ;
  • le parcours de soins coordonnés est respecté.

Ces conditions ne s’appliquent pas dans les cas suivants

  • le patient est un mineur de moins de 16 ans ;
  • le parcours de soins coordonnés permet de consulter directement ce spécialiste sans passer par son médecin traitant (gynécologue, ophtalmologue, etc.) ;
  • la situation est une urgence ;
  • le médecin traitant du patient ne peut pas le recevoir dans un délai adapté à son état de santé ;
  • le patient n’a pas déclaré de médecin traitant : dans ce dernier cas, il devra régulariser sa situation par la suite.

Ainsi, dans ces 5 situations, la téléconsultation est remboursée même si les deux conditions citées plus haut ne sont pas remplies.

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies