bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

La place croissante des médecines douces dans les garanties des mutuelles

Aujourd’hui, il est rare de trouver une offre de complémentaire santé qui ne comprenne pas une prise en charge des médecines douces, également appelées alternatives.

La prise en charge par les assurances santé est hétérogène, que ce soit au niveau de la définition des médecines douces qu’au niveau des modalités de remboursement.

ADP Assurances vous propose un tour d’horizon des pratiques des complémentaires santé en matière de prise en charge des médecines douces.

L’étendue de la prise en charge des médecines douces

Le terme « médecines douces » évoquent généralement l’ensemble des médecines qui ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. On les oppose à la médecine traditionnelle dite allopathique. Mais les garanties offertes par les complémentaires santé ne portent pas toujours sur l’ensemble de ces médecines alternatives.

Chaque organisme d’assurance a sa propre définition des médecines douces et, en conséquence, inclut telle ou telle discipline dans les garanties et en exclut d’autres.

Cette hétérogénéité des disciplines prises en charge a été parfaitement illustrées lors du rapprochement des mutuelles du groupe Aesio. Ce dernier a, en effet, été confronté à des appréciations diverses des disciplines remboursées.

C’est pourquoi il est essentiel de bien vérifier la liste des médecines douces prises en charge avant d’aller consulter un spécialiste et de demander le remboursement de la consultation à sa mutuelle. Beaucoup d’assurés contractent une mutuelle médecines douces en pensant être remboursé de leurs consultations et constatent ensuite que cette discipline n’est pas incluse dans la liste des garanties.

Les médecines douces les plus souvent présentes dans les garanties des assurances santé sont l’ostéopathie, la sophrologie, l’ergothérapie. Des disciplines dont les praticiens ne sont pas organisés en ordre comme l’étiopathie ne sont pas fréquemment prises en charge par les complémentaires santé.

Le mode de prise en charge des médecines douces par les assurances santé

Généralement, la mutuelle médecines douces alloue un somme forfaitaire annuelle pour l’ensemble des disciplines incluses dans sa liste de garanties. Le montant est plus ou moins important en fonction du niveau de garanties souscrit.

Certaines complémentaires santé optent également pour un plafond de remboursement par consultation et limitent le nombre de consultations prises en charge par an.

Tous ces éléments doivent être particulièrement pris en compte par les assurés qui ont souvent recours à ce type de médecines alternatives afin de pouvoir bénéficier de la meilleure prise en charge possible.

Pourquoi cette place croissante des médecines douces dans les complémentaires santé ?

Parmi tous les facteurs qui expliquent la prise en charge grandissante des médecines alternatives par les mutuelles, on peut en distinguer deux :

  • l’attrait de plus en plus important des assurés pour ce type de médecines : les mutuelles répondent donc aux attentes de leurs assurés et suivent une logique de marché ;
  • la réforme du contrat responsable a plafonné certains remboursements, notamment en matière de dépassements d’honoraires : les mutuelles peuvent ainsi répercuter les économies réalisées dans la prise en charge des médecines douces.

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies