bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×
Mutuelle Santé

Quelle est la prise en charge des médecines douces ?

Je souffre d’insomnie chronique et les traitements prescrits par mon médecin n’agissent pas. J’envisage de tester les médecines alternatives et notamment l’acupuncture. Quelle est la prise en charge des médecines douces ?

Adp assurances vous répond

Les médecines douces sont souvent présentées en opposition à la médecine traditionnelle ou allopathique. Elles regroupent une grande variété de disciplines : acupuncture, homéopathie, étiopathie, sophrologie, ostéopathie, etc.

Pas de prise en charge par l’Assurance maladie

La sécurité sociale ne rembourse que les traitements et les actes médicaux réalisés dans le cadre de la médecine allopathique. Les médecines dites alternatives sont exclues du champ de prise en charge de l’Assurance maladie.

Toutefois, par exception, certains médicaments homéopathiques peuvent être remboursés. C’est également le cas de certaines séances d’ostéopathie lorsqu’elles sont réalisées par un médecin conventionné et diplômé de cette pratique.

La prise en charge des médecines douces par les complémentaires santé

La majorité des assurances santé ont un forfait dédié à la prise en charge des médecines douces. Celui-ci peut se présenter sous la forme d’un forfait annuel en euros ou d’un montant maximal de remboursement par consultation. Dans ce dernier cas, le nombre de consultations par an est généralement limité.

Il faut faire attention car chaque mutuelle dispose de sa propre définition des médecines douces. Il convient donc de vérifier qu’elle considère bien la discipline dans laquelle vous voulez consulter comme une médecine alternative.

En effet, certaines mutuelles vont y inclure l’acupuncture alors que d’autres non. C’est d’ailleurs l’un des critères que vous devez utiliser pour choisir votre assurance santé si vous avez souvent recours aux médecines alternatives.

Le plus souvent, les complémentaires santé conditionnent également le remboursement à la qualification du praticien : diplôme, reconnaissance par un ordre professionnel, etc.

En résumé :

  • pas de remboursement par la sécurité sociale (sauf exceptions pour certains traitements homéopathiques et certaines séances réalisées par un médecin ostéopathe ;
  • prise en charge par la complémentaire santé dans la limite du forfait médecines douces :

    • remboursement plafonné soit à l’année soit à la consultation ;
    • liste limitative des spécialités prises en charge par la mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Débats autour des déserts médicaux et de la formation des médecins

On estime que 5,7 millions de français (8,6 % de la population) vivent dans un désert médical. Cette notion de déserts médicaux recoupe plusieurs...

lire la suite

Peut-on encore souscrire une mutuelle quand son chat est âgé ?

A l'heure actuelle, les animaux vivant auprès de leurs propriétaires sont considérés comme des membres de la famille à part entière. Votre chat...

lire la suite

Inégalité dans l’accès à l’assurance santé

La loi ANI qui a instauré la mutuelle d’entreprise obligatoire pour tous les salariés avait vocation à faciliter l’accès aux soins des français....

lire la suite