On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Le maintien à domicile d’une personne dépendante

Maintien à domicile d’une personne dépendante : conditions et aides - ADP Assurances

La perte d’autonomie est toujours délicate à gérer, notamment pour les personnes âgées. Pouvoir continuer à vivre chez soi est très important, notamment pour le moral de la personne dépendante.

le maintien à domicile nécessite un aménagement du domicile et la présence d’aidants.

Cela représente un coût assez conséquent. L’aspect financier ne doit donc pas être négligé. La souscription d’un contrat de prévoyance permet d’anticiper une perte d’autonomie.

L’état de santé doit également être pris en compte car certaines pathologies exigent une hospitalisation ou un placement en institut.

Les conditions dans lesquelles une personne dépendante peut rester chez elle

Le maintien à domicile d’une personne dépendante est une situation complexe.

Elle ne peut être mise en œuvre que lorsque les conditions suivantes sont réunies :

  • absence d’altération trop importante des facultés mentales ;
  • possibilité de pratiquer les soins exigés par l’état de santé à domicile ;
  • disponibilité des proches ;
  • aménagement du logement (pose d’une douche en remplacement d’une baignoire par exemple).

Les moyens humains et matériels

La mise en place d’un maintien à domicile est facilitée par l’existence de moyens humains et matériels pour accompagner la personne dépendante mais aussi les proches aidants.

Les moyens humains

De nombreux acteurs interviennent dans le cadre d’un maintien à domicile. Ainsi, une aide-ménagère pourra s’occuper de l’entretien de la maison ou de l’appartement.

C’est également le cas d’une aide à domicile qui effectuera en plus des tâches administratives et qui nouera une certaine relation avec la personne dépendante afin de rompre son isolement.

Les proches peuvent également demander l’intervention d’un garde-malade pour une surveillance encore plus accrue du patient, notamment en cas de retour à domicile après une hospitalisation.

Les moyens matériels

Il est important d’aménager correctement le logement pour que la personne dépendante puisse se déplacer facilement et effectuer ses activités quotidiennes (toilette et repas).

Il est préconisé de remplacer la baignoire par une douche, de poser des barres de sécurité pour aider la personne à se relever ou à tenir debout.

Si la personne dépendante se déplace en fauteuil roulant, il faudra songer à un élargissement des portes.

L’aménagement du logement passe également par l’achat ou la location de matériel médical adapté.

Il s’agit notamment d’un lit médicalisé, d’un fauteuil roulant, d’un lève personne, d’un fauteuil coquille, d’un déambulateur. Ces différents équipements sont pris en charge par l’assurance maladie et les complémentaires santé. Des frais peuvent cependant rester à la charge du patient.

Le financement

Maintenir une personne dépendante au sein de son domicile demande un effort financier.

Pour aider les familles, il existe un certain nombre de subventions publiques. Mais la meilleure solution reste le versement d’un capital ou d’une rente dans le cadre d’une garantie dépendance ou d’un contrat de prévoyance.

Les aides publiques

Les critiques faites au programme actuel est une sur-médicalisation et une absence de personnalisation du suivi. Le nouveau plan veut donc suivre une logique plus personnalisée et remettre le médecin traitant au cœur du processus de dépistage.

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Cette allocation est réservée aux personnes de plus de 60 ans, ayant un niveau de dépendance situé entre le niveau 1 et 4 de la grille AGGIR et résidant à leur domicile ou chez un accueillant familial.

Elle peut également être versée aux personnes dépendantes de plus de 60 ans qui résident dans un établissement d’accueil de moins de 25 places ou dans une résidence autonomie.

Une équipe médico-sociale va étudier le dossier et proposer un plan d’aide si les conditions sont remplies. Ce plan d’aide recensera tous les besoins de la personne dépendante pour son maintien à domicile comme par exemple la rémunération d'une aide à domicile, la livraison de repas, des aides pour l’aménagement du logement.

Selon les revenus de la personne dépendante, une partie de ces dépenses peut rester à sa charge.

Les autres aides financières

D’autres subventions peuvent être demandées dans le cadre d’un maintien à domicile :

  • l’aide à l’habitat versée par la CNAV,
  • le crédit impôt maintien à domicile,
  • la prestation de compensation du handicap (PCH) à demander auprès du Conseil Général.

Les contrats de prévoyance

La souscription d’un contrat de prévoyance ou d’une garantie dépendance permet d’anticiper la perte d’autonomie et de mettre en place le versement d’une rente ou d’un capital. Cette somme d’argent peut être utilisée pour financer l’aménagement du logement et couvrir les frais restant à la charge de l’assuré.

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Je calcule ma cotisation

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies