bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Devenir travailleur indépendant : comment faire ?

Vous souhaitez travailler à votre compte ? Être votre propre patron et goûter à la liberté d’être indépendant ? Pourquoi pas devenir travailleur indépendant ?

Définition, statut juridique, régime social… On fait le point.

Qu’est-ce qu’un travailleur indépendant ?

Un travailleur indépendant est tout simplement une personne qui se met à son compte et fait le choix de la liberté dans son travail. En effet, un travailleur indépendant est autonome dans la gestion de son temps de travail et de sa charge de travail.

Le revers de la médaille est la l’absence de sécurité que ce régime apporte : le travailleur indépendant ne reçoit pas de salaire fixe pour son activité (bien qu’il soit envisageable de cumuler une activité de salarié et le statut de travailleur indépendant).

Le régime de travailleur indépendant couvre une vaste réalité d’activités, de traducteur à développeur web.

Quel statut juridique choisir ? Créer une société ou ne pas créer une société ? Telle est la question ! Un entrepreneur qui lance son projet a le choix entre créer une société ou opter pour le statut d'entreprise individuelle.

La différence majeure se situe dans le fait que la société est une personne morale qui a donc une existence juridique distincte de celle de son fondateur. L’entreprise individuelle n’est en revanche qu’un statut dont bénéficie l’entrepreneur.

  • Création d’une entreprise individuelle : il ne s’agit là pas d’une société mais d’un statut, ce qui explique que les démarches à effectuer sont très simples ! Plusieurs options s’offrent alors à l’entrepreneur :
    • Le statut d’entreprise individuelle classique
    • Le statut d’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) : opter pour ce statut d’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel en affectant à son activité professionnelle un patrimoine qui lui sera propre.
    • Le régime de la micro-entreprise (ancien auto-entrepreneur) : il s’agit d’un statut fiscalement et socialement avantageux pour un entrepreneur qui lance son business. Cependant c’est un régime qui est subordonné à une limite de chiffre d’affaires ce qui peut vous limiter dans le développement de votre activité.
  • Création d’une société unipersonnelle : il s’agit d’une société qui n’est constituée que d’un seul associé. Une société possédant son propre patrimoine, le fait de passer par la création d’une société vous permet de faire une distinction entre vos patrimoines personnel et professionnel et donc de protéger votre patrimoine personnel. Cela donne également plus de crédibilité à l’entreprise ! Les principales structures juridiques choisies sont la SASU, forme unipersonnelle de la SAS et l’EURL, forme unipersonnelle de la SARL.

Quel est le régime social d’un travailleur indépendant ?

Bien que le travailleur indépendant ne soit pas salarié (il n’a pas de supérieur hiérarchique), il peut être soumis soit au régime des assimilés-salariés soit à la Sécurité sociale des Indépendants (ex RSI). Son régime dépend de sa forme juridique.

Par exemple, le Président d’une SASU est rattaché au régime des assimilés salariés ce qui signifie qu’il bénéficie du même régime que les salariés sauf en ce qui concerne l’assurance chômage. En revanche, le gérant d’une EURL est rattaché au régime de la Sécurité sociale des Indépendants.

Beaucoup de travailleurs indépendant se servent du critère du régime social pour choisir leur structure juridique.

Évidemment, le travailleur indépendant a la possibilité de souscrire à des mutuelles professionnelles supplémentaires pour que sa protection sociale soit sur mesure.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.