bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Mutuelle d’entreprise : doit-on s’attendre à une hausse des cotisations ?

Augmentation des primes pour les mutuelles d’entreprise ?Certains organismes qui proposent des contrats collectifs d’assurance santé ont déjà annoncé une hausse des tarifs pour l’année qui arrive.

Il semblerait que d’autres assureurs s’apprêtent à suivre cette tendance et augmentent le montant des primes d’assurances pour les mutuelles d’entreprise.

Bien que la pandémie de Covid-19 ait impacté l’activité des complémentaires santé, cette augmentation des cotisations se profilait déjà en début d’année.

D’après les premières estimations réalisées par les courtiers en assurance, il faut s’attendre à une hausse moyenne des cotisations de 3 à 4 %. Ce pourcentage pourrait être encore plus élevé pour les contrats de groupe en matière de prévoyance. Retour sur les circonstances qui peuvent expliquer une telle hausse des cotisations.

Les raisons invoquées pour justifier une augmentation des tarifs

En dehors des conséquences de la pandémie de Covid-19 que nous traiterons plus loin dans cet article, les assureurs expliquent une éventuelle hausse des cotisations des contrats de groupe avec les motifs suivants :

Vieillissement de la population salariée

Tout comme la population en générale, la moyenne d’âge des salariés augmente. Or avec l’âge, les dépenses de santé sont également plus importantes. Les mutuelles d’entreprises doivent prendre en charge des soins plus lourds et plus importants.

Sollicitation accrue des complémentaires santé

La réforme 100 % Santé s’appuie beaucoup sur les complémentaires santé pour permettre aux patients de bénéficier d’un reste à charge nul. Par ailleurs, on assiste à un transfert continu de certaines dépenses de la sécurité sociale vers les assurances santé privées.

Une anticipation des conséquences de la pandémie de Covid-19

La pandémie de Covid-19 a eu des répercussions sur l’activité des complémentaires santé. Ces dernières vont continuer dans les semaines et mois qui viennent et expliquent, en partie, la hausse des cotisations qui risque de s’appliquer aux cotisations des mutuelles d’entreprise.

Augmentation des impayées des entreprises

Comme nous l’avions déjà évoqué dans un précédent article, les risques d’impayés pour les cotisations des contrats de groupe sont réels. Certaines entreprises ont demandé un report de paiement. D’autres ne peuvent déjà pas faire face au paiement de ces charges qui n’entrent pas dans les exonérations de cotisations sociales.

Sur le long terme, les assureurs pourront-ils tenir face aux difficultés de paiement de leurs clients ? Ces dernières vont impacter les entrées d’argent et mettre à mal la trésorerie des complémentaires santé.

Afin d’anticiper d’éventuels défauts de paiement ou des résiliations à la suite de liquidation judiciaire, il est probable qu’une hausse des cotisations soit décidée pour les mutuelles de groupe.

Prise en charge de la portabilité des droits

La pandémie de Covid-19 a fragilisé de nombreuses entreprises. Certaines vont devoir cesser leur activité, d’autres se séparer d’une partie de leurs employés. Toutes ces personnes qui vont se retrouver au chômage vont pouvoir bénéficier de la portabilité des droits.

Le maintien des garanties pour les assurés inscrits à Pôle Emploi va impacter lourdement la trésorerie des complémentaires de groupe.

En effet, ce dispositif a été mis en place pour un taux normal de chômage. Mais il se peut que celui-ci dépasse les prévisions classiques à cause de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’activité économique.

Reprise des soins

Durant le confinement, nous avons assisté à un renoncement aux soins

  • reprise des soins par les assurés : ces derniers risquent de rattraper le temps perdu et de prendre rendez-vous auprès de leurs médecins traitants ou spécialistes pour reprendre les soins ou les traitements ;
  • retard dans les diagnostics : le renoncement aux soins a pu engendrer des diagnostics tardifs de maladies plus ou moins graves. En conséquence, les traitements seront plus lourds et donc plus chers qu’avec une prise en charge rapide.

     

Pour aller plus loin : comment sont réparties les cotisations des mutuelles d’entreprise entre le salarié et l’employeur ?

La loi ANI impose aux employeurs de prendre en charge au moins 50 % du montant des cotisations liées à la mutuelle d’entreprise. Mais rien n’empêche un employeur de proposer à ses salariés une prise en charge supérieure pouvant aller jusqu’à 100 %.

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Je calcule ma cotisation

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies