bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Se prémunir contre la perte d’autonomie

De plus en plus de personnes se trouvent en situation de dépendance des suites de la vieillesse, d’une maladie ou d’un accident.

Les prévisions estiment qu’en 2040, on devrait recenser environ 2 millions de personnes âgées dépendantes.

Cette perte d’autonomie a des conséquences financières et personnelles : le coût d’un placement en établissement spécialisé, les frais d’aménagement du domicile, l’impact sur la vie professionnelle et familiale des proches aidants. Or le montant des pensions de retraite et des aides publiques n’est pas toujours suffisant pour couvrir toutes ces dépenses.

Les assurances dépendance sont là pour prendre le relai grâce au versement d’une rente et parfois d’un capital.

La perte d’autonomie, un événement à anticiper

Qu’est-ce que la perte d’autonomie ?

On parle de dépendance dès lors que la personne concernée n’est plus en mesure de réaliser seule des actes de la vie quotidienne comme se coucher, manger, aller aux toilettes, se laver. Elle a besoin de l’assistance d’un tiers pour réaliser tous ces gestes et ces activités.

La perte d’autonomie peut être partielle ou totale et se décompose en plusieurs niveaux. Ce sont eux qui déterminent le montant de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) qui sera versé à la personne concernée.

Quelles en sont les conséquences ?

Les conséquences d’une perte d’autonomie sont le plus souvent financières. L’accompagnement a un coût qu’il ait lieu au domicile de la personne ou dans un établissement spécialisé.

Les aides publiques ne couvrent pas la totalité des frais engendrés par une perte d’autonomie comme l’aménagement du logement ou le prix d’un séjour en maison de retraite. 

Pourquoi anticiper cet événement ?

Beaucoup de personnes âgées se retrouvant en situation de dépendance n’ont pas une pension assez élevée pour prendre en charge toutes ses dépenses. Elles doivent alors puiser au sein de leur patrimoine ou dépendre financièrement de leurs proches, le plus souvent leurs enfants.

Anticiper une perte d’autonomie permet de trouver des solutions pour être en mesure de supporter les conséquences financières et ainsi de conserver son patrimoine intact et préserver la santé financière de ses proches.

La souscription d’une assurance dépendance est le moyen le plus complet pour faire face à ce genre de situation grâce au versement d’une rente ou d’un capital et à des prestations d’assistance pour soulager le quotidien des proches.

Souscrire une assurance dépendance

Une prise en charge financière

La conclusion d’un contrat dépendance va entraîner la prise en charge financière des conséquences de la perte d’autonomie grâce au versement d’une rente. Cette dernière viendra s’ajouter aux aides publiques et à la pension de retraite pour payer les dépenses mensuelles liées à la situation de dépendance.

De plus en plus d’assurances dépendance prévoient également le versement d’un capital (le plus souvent entre 1 000 et 10 000 euros). Cette somme d’argent pourra servir à financer l’aménagement du logement de l’assuré par exemple.

Un accompagnement des proches

Une assurance dépendance prévoit généralement des services complémentaires comme un soutien psychologique pour les proches, une assistance dans les démarches administratives afin de bénéficier des aides de l’Etat ou de trouver une place dans un établissement adapté à l’état de la personne assurée.

Ces prestations annexes sont très importantes car il n’est pas toujours évident pour les proches de s’occuper de toutes les formalités et de se dégager assez de temps pour les réaliser.

L’accompagnement d’une personne dépendante par un membre de sa famille est lourd psychologiquement.

La possibilité de bénéficier d’un suivi dans le cadre de la garantie dépendance est une aide précieuse dans ces cas-là.

A savoir :
Conclure un contrat de dépendance est possible jusqu’à un certain âge. Cela dépend des assureurs mais généralement la limite d’âge se situe entre 70 et 75 ans. En souscrivant tôt ce type de garantie, l’assuré va bénéficier de cotisations moins chères.

Globalement le coût sera le même car il paiera certes moins cher mais plus longtemps. Néanmoins, cette différence dans le montant des cotisations a un impact non négligeable sur le budget mensuel de l’assuré et peut inciter à anticiper au plus vite cet aléa de la vie qui, rappelons-le, n’est pas réservé qu’aux personnes âgées.

Une perte d’autonomie peut également résulter d’un accident et donc toucher une personne à tout âge. Souscrire une telle assurance jeune est donc judicieux.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mutuelle pas chère pour contrer l’augmentation des prix de 2018

Les analystes s’accordent à dire que le prix des contrats des mutuelles et assurances vont augmenter en 2018. Vous vous demandez comment trouver une...

lire la suite

Revenu d’activité des non-salariés en France : des écarts importants

Le mois dernier, l’INSEE a publié les résultats d’une enquête relative au revenu d’activité des non-salariés en France. Ces derniers montrent une...

lire la suite

Vers une prise en charge à 100% des lunettes et des soins dentaires ?

Le 31 octobre dernier, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé les contours d’une éventuelle prise en charge à 100% des lunettes, des soins...

lire la suite