De nombreux français ne réalisent pas certains soins pourtant nécessaires pour des raisons financières. Certaines astuces permettent cependant de réduire ses dépenses de santé.

S’informer des prix pratiqués

La santé coûte de plus en plus cher. C’est pourquoi il est essentiel de pouvoir comparer les prix et surtout anticiper le coût de tel acte ou de telle consultation.

Consulter l’annuaire de santé de l’assurance maladie

L’assurance maladie a mis en ligne un annuaire santé qui permet de trouver un professionnel de la santé à proximité d’un secteur géographique donné. Il indique également s’il s’agit d’un médecin ou d’un spécialiste de secteur 1 ou de secteur 2.

Pour rappel, un médecin de secteur 1 pratique les tarifs de convention fixés par la sécurité sociale. Il n’y a pas ou peu de dépassements d’honoraires. Un médecin de secteur 2 est libre de fixer ses honoraires. Il peut donc pratiquer des dépassements d’honoraires.

Il convient alors de vérifier la hauteur de prise en charge de ces dépassements par votre mutuelle.

Demander des devis

Dès lors qu’un acte médical est supérieur à 70 €, les professionnels de santé sont dans l’obligation de vous délivrer un devis.

Vous pouvez ainsi comparer plusieurs devis, notamment pour l’achat de lunettes, pour les appareils auditifs ou la réalisation de soins dentaires.

De nombreuses complémentaires santé proposent également un service d’analyse de devis afin de vous aider à mieux le comprendre et connaître le reste à charge que vous aurez à payer, une fois le remboursement de l’assurance maladie et de la complémentaire santé effectué.

Comparer le prix des médicaments

De plus en plus de médicaments ne sont plus remboursés par l’assurance maladie car jugés inefficaces par la Haute Autorité de Santé. Il ne faut donc pas hésiter à demander à son médecin traitant si les médicaments qu’il prescrit sont pris en charge par la sécurité sociale.

Si ce n’est pas le cas, demandez-lui s’il existe un équivalent générique qui sera moins cher.

Si vous optez pour l’automédication, il faut savoir que les pharmacies sont libres de fixer le prix des médicaments disponibles sans ordonnance. Selon l’officine de pharmacie et la région, les prix peuvent fortement variés.

Ils doivent être inscrits de façon claire et visible afin que vous puissiez en prendre connaissance et ainsi comparer avec les autres pharmacies de votre secteur.