bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Assurances obsèques : formalités et cotisations

Souscrire une garantie obsèques est une démarche rassurante pour vous, mais également pour vos proches qui n’auront pas à prendre en charge financièrement et moralement vos funérailles. On parle aussi de convention ou assurance obsèques. Son principe est de constituer un capital qui va servir à assurer le financement de votre décès.

En 2015, la CPFM (Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie) a évalué le coût moyen d’une inhumation à 4000 euros. Et d’une crémation à 3500 euros.

Tous les foyers français ne sont pas en capacité de prendre en charge une telle somme d’où l’intérêt de constituer avant votre décès, un capital suffisant pour décharger votre famille.

Une assurance obsèques pour votre tranquillité

  • Les frais des funérailles sont couverts par l’assurance
  • Vos dernières volontés sont respectées
  • Votre assurance obsèques est une sécurité financière
  • Vous constituez un capital de votre vivant
  • La société de pompes funèbres peut se charger de l’organisation

Les cotisations d’une garantie obsèques

Une assurance obsèques est un filet de sécurité financière pour vous et vos proches lors de vos funérailles. Un contrat vous protège et vous garantit la prise en charge des frais liés à votre décès (dans le respect des clauses du contrat).

Il existe 2 types de contrats qui proposent différentes sortes de cotisations, selon votre budget et votre capacité financière :

  • cotisation unique
  • cotisations temporaires
  • cotisations viagères

Ces types de cotisations sont applicables à presque tous les contrats. Il est intéressant de les connaître pour faire un choix avisé dans votre propre contrat d’assurance obsèques.

La cotisation unique dans le cadre d’une assurance obsèques

Une cotisation unique comme son nom l’indique constitue une cotisation réalisée en une seule fois auprès de votre assureur. Le capital est calculé selon vos volontés et vos souhaits de funérailles afin de correspondre au plus juste à vos attentes.

Les conditions

  • l’âge : votre âge actuel influence le montant possible de votre cotisation unique. Il est donc intéressant pour vous de demander à votre assureur un tableau ou bien une estimation de votre cotisation selon votre âge ou tranche d’âge.
  • la revalorisation annuelle : en effet, chaque année, votre capital peut être revalorisé pour atteindre finalement l’objectif prévu.

Plus vous avancez en âge, plus il est intéressant de souscrire une assurance obsèques afin de conserver ou constituer un capital exclusivement pour vos funérailles. On parle d’un placement financier.

Exemple de fonctionnement d’une cotisation unique : Vous partez du principe que vous souhaitez un capital de 3000 euros pour vos obsèques. Vous faites aujourd’hui un versement de 2000 euros qui va bénéficier d’un taux d’intérêt défini dans votre contrat et être revalorisé chaque année jusqu’à atteindre les 3000 euros attendus. Vous pouvez donc calculer le temps qu’il vous faut pour atteindre votre objectif.

La cotisation temporaire dans le cas d’une assurance obsèques

La cotisation temporaire, contrairement à une cotisation unique, est un financement sur une plus longue durée. Les versements sont définis soit par vous (selon vos possibilités et le budget disponible), soit par votre assureur. Les cotisations sont régulières et peuvent être :

  • mensuelles
  • trimestrielles
  • semestrielles
  • annuelles

Elles s’étalent forcément sur un temps limité, qui lui aussi, est défini dans votre contrat. Cela vous permet de constituer un capital attendu pour le financement de vos funérailles.

Dans ce modèle de cotisations, l’âge de l’assuré joue également un rôle puisque vos cotisations sont indexées dessus.

Exemple de fonctionnement de la cotisation temporaire : Vous êtes un homme, à la retraite et âgé de 62 ans. Vous souhaitez avoir un capital obsèques garantie de 4000 € au bout de 10 ans. Le calcul est donc le suivant pour connaître le montant de votre cotisation mensuelle : 4 000 €/10 ans/12 mois = 33,30 €.

Pendant 10 ans, vous allez donc régler 33,30 euros par mois pour constituer un capital décès de 4000 euros.

La cotisation viagère dans un contrat d’assurance obsèques

Ce dernier type de cotisation à votre disposition pour une assurance obsèques est une cotisation viagère. Elle comporte plus de conditions de souscription que les deux autres types de cotisations dans le cadre d’un contrat obsèques.

Son principe est le suivant : vous procédez à des versements réguliers (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels) jusqu’à votre décès. Le montant de votre cotisation est évalué selon deux critères :

  • votre âge
  • le capital

Il arrive que le coût du contrat au décès soit bien supérieur au montant du capital garanti. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce type de cotisation est proposée à des personnes entrant dans une certaine tranche d’âge, défini par l’assureur lui-même. De plus, les contrats d’assurance obsèques avec cotisations en viagère comprennent une valeur de rachat avec des pénalités.

Ce type de contrat est risqué pour l’assureur. Plus vous cotisez longtemps, plus le montant sera élevé, mais le capital garanti reste identique. Si votre décès survient avant la fin des versements, le montant reste garanti, d’où le risque pris par l’assureur.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Fiscalité de l’assurance de prêt durcie par le PLF 2019

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit, dans son article 52, la suppression de l’exonération de taxe spéciale sur les conventions d’assurance...

lire la suite

Hausse des cotisations des mutuelles en 2019 : qu’en est-il ?

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme 100 % Santé, également connue sous le nom de "Reste à charge zéro", cristallise...

lire la suite

Comment choisir la meilleure mutuelle pour sa famille ?

Quelle que soit sa configuration familiale, une mutuelle est indispensable pour bien couvrir ses proches. Frais optiques, dentaires ou...

lire la suite