bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Les différents types de verres pour vos lunettes

L’étendue des offres en matière de verres de correction a fortement augmenté. Auparavant, il n’existait que les verres unifocaux.

Aujourd’hui, les personnes souffrant d’un trouble de la vision disposent d’un large panel de verres correcteurs. L’ordonnance de leur ophtalmologue va guider le choix des verres qui seront posés sur la monture.

Néanmoins, il reste important de bien connaitre les différents types de verres disponibles. En effet, certaines personnes ne supporteront pas tel ou tel type de verres.

Devis mutuelle optique

Les verres unifocaux

Les verres unifocaux possèdent une même puissance de correction sur l’ensemble de leur surface. Ils sont utilisés pour traiter les troubles de la vision suivants : astigmatisme, hypermétropie et myopie.

Ils pourront présenter une forme différente en fonction du trouble traité

  • concave pour les verres unifocaux devant rectifier une myopie : ils vont être plus fins au niveau du centre du verre et s’épaissir vers les côtés. Cette forme spécifique va permettre mieux voir au loin ;
  • convexe pour les verres unifocaux installés sur les lunettes de personnes hypermétropes : à l’inverse des verres concaves, la partie la plus épaisse se situe au centre du verre et la plus fine au niveau des bords. Ils vont agir comme une loupe et améliorer ainsi la vision de près.

Les tarifs fixés par l’Assurance maladie pour déterminer la base de remboursement diffèrent en fonction de la correction.

Même si ces verres sont moins onéreux que les verres multifocaux, ces tarifs sont inférieurs à ceux pratiqués par les opticiens. Il est donc essentiel de souscrire une mutuelle optique qui permettra de réduire au maximum le reste à charge.

Les verres multifocaux

Les multifocaux se déclinent en différents types de verres : double foyers, triple foyers, progressifs.

Les verres bifocaux

Ils ont été conçus pour apporter une correction efficace aux personnes presbytes. Pour rappel, la presbytie se caractérise par une difficulté à voir net de près. Elle apparait généralement aux alentours de 45 ans et touche donc la vision de près. Les verres unifocaux ne sont pas adaptés car en améliorant la netteté de la vision de près, ils rendent la vision de loin floue.

Les verres bifocaux sont constitués de deux foyers. Le verre principal corrige la vision de loin. Dans sa partie basse, un autre foyer est ajouté pour la vision de près. Cet agencement pose deux problèmes

  • un aspect inesthétique : la délimitation entre les deux zones de correction est visible sur les lunettes ;
  • des maux de tête ou des effets optiques gênants : le passage d’une zone à l’autre se fait directement, ce qui peut provoquer des sauts d’image.

Les verres trifocaux

Ces verres disposent de trois foyers : à la vision de loin et de près, s’ajoute une zone de correction pour la vision intermédiaire. Ils permettent ainsi de rectifier quelques inconvénients des verres bifocaux. Par contre, l’aspect inesthétique perdure avec la démarcation des foyers.

Les verres progressifs

Leur place au sein des verres multifocaux ne fait pas l’unanimité. Pourtant, ils possèdent également plusieurs zones de correction. Elles sont au nombre de 3 comme les verres trifocaux. Mais la différence est que le passage entre ces différentes zones se fait de manière progressive et donc moins abrupte.

Ces verres sont plus pratiques que les verres multifocaux traditionnels et donc largement plébiscités. Par contre, certaines personnes n’arrivent pas à s’y habituer.

La base de remboursement fixée par la sécurité sociale est la même pour les verres progressifs et pour les verres multifocaux. L’Assurance maladie n’opère pas de distinction entre ces différents types de verre.

Le tarif évolue juste en fonction du degré de correction. Là encore, il est inférieur aux prix pratiqués par les opticiens, ce qui nécessite de souscrire une mutuelle présentant des garanties avantageuses en matière d’optique.

Les verres spéciaux

Il existe d’autres types de verres ou de traitements pour les verres correcteurs. Voici quelques exemples :

Les verres mi-distance

Ils vont améliorer la vision de près et la vision intermédiaire. Ils sont conseillés en début de presbytie ou pour les professionnels qui ont besoin d’une bonne vision intermédiaire.

Les verres teintés

Certaines personnes doivent impérativement porter des verres teintés pour protéger leurs yeux de la lumière. Ces verres peuvent être pris en charge par l’Assurance maladie dans l’une de ces 3 situations

  • une affection oculaire comme la rétinopathie, la conjonctivite intense, la cataracte centrale, etc. ;
  • une myopie forte accompagnée de photophobie ;
  • certaines photophobies non liées aux pathologies citées ci-dessus.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Comment choisir une bonne mutuelle santé

Vous souhaitez savoir comment choisir une bonne mutuelle santé ? Des conseils pour changer de mutuelle ? ADP Assurances fait le point pour vous et...

lire la suite

Mutuelles étudiantes : la fin du régime social étudiant

Le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants adopté le 15 février 2018 a mis un terme au régime actuel de sécurité sociale...

lire la suite

Souscrire une mutuelle santé pour chat

Les chats sont les animaux préférés des français. Ainsi, on comptait en 2015 plus de 12 millions de chats domestiques dans les foyers français. Il...

lire la suite