Consultation psychologue ou psychiatre : quand doit-on consulter ?

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste : chacun de ces termes ne recouvrent pas la même réalité. Ces professionnels ne vont pas suivre la même méthodologie. Leur approche est différente ainsi que leur champ d’intervention.

A savoir : seuls les titres de psychiatre et de psychologue sont réservés à des praticiens ayant suivi une formation reconnue. Pour se déclarer psychothérapeute, aucune formation initiale n’est nécessaire. Quant aux psychanalystes, il faut vérifier qu’ils ont bien suivi une formation auprès des Sociétés Savantes de Psychanalyse.

Quelle différence entre ces deux professionnels de la santé ?

Seuls les psychiatres et les psychologues sont reconnus comme des professionnels ayant suivi une formation obligatoire. Par contre, les psychologues ne sont pas des professionnels de santé, contrairement aux psychiatres.

Une consultation psychologue n’est donc pas remboursée par la sécurité sociale à l’exception qu’elle ait lieu dans le cadre du parcours de soins coordonnés et que le psychologue exerce dans un hôpital ou dans un centre médico-psychologique (CMP).

La psychiatrie est une spécialité médicale qui ne peut être pratiquée que par un professionnel ayant suivi de longues études de médecine. Il pourra donc prescrire des médicaments et des arrêts de travail. Lors de ses consultations, il s’attachera à poser un diagnostic en étudiant les symptômes décrits par le patient.

Pour obtenir le titre de psychologue, 5 années d’études en sciences humaines et psychologie sont nécessaires. La démarche d’un psychologue est d’aider la personne qui le consulte à comprendre ses peurs, ses angoisses, ses troubles ou son comportement en analysant la situation actuelle dans laquelle il se trouve mais également les événements du passé qui peuvent avoir une incidence aujourd’hui.

Les principales causes de consultation

Décider de consulter un psy n’est pas toujours évident. Il est souvent nécessaire d’avoir un déclic qui amène à considérer l’éventualité d’une consultation psychologue ou psychiatre comme un moyen de sortir d’une situation de mal-être ou de stress permanent.

Mais parfois, les consultations peuvent être nécessitée par une véritable pathologie comme la dépression ou la schizophrénie.

Parmi les principales motivations d’une consultation chez un psy, on trouve notamment :

  • une anxiété que l’on n’arrive pas à définir et qui devient une gêne au quotidien ;
  • un état de stress permanent ;
  • un manque de confiance qui impacte la vie personnelle et/ou professionnelle ;
  • un mal-être qui tend à durer ;
  • des changements d’humeur brutaux et récurrents ;
  • le diagnostic d’une pathologie : dépression, schizophrénie, la paranoïa, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Quelle prise en charge par l’assurance maladie ?

La prise en charge des consultations en psychiatrie et en psychologie n’est pas la même. Seules les premières bénéficient d’une prise en charge par la sécurité sociale. C’est pourquoi nous nous intéresserons principalement au remboursement des séances chez le psychiatre dans la partie qui suit.

Dans le cadre du parcours de soins coordonnés

Le remboursement des consultations effectuées dans ce cadre est à hauteur de 70% du tarif de base.

Celui-ci diffère selon le secteur au sein duquel le praticien exerce. Il est plus élevé pour les psychiatres exerçant en secteur 1 ou ayant adhéré au contrat d’accès aux soins.

Les consultations en accès direct spécifique

Il est possible de consulter un psychiatre sans être orienté au préalable par son médecin traitant.

Seuls les patients âgés entre 16 et 25 ans peuvent bénéficier de cette possibilité et être remboursés à hauteur de 70% du tarif de base tel qu’il est fixé par la sécurité sociale.

Hors du parcours de soins coordonnés

Si vous consultez un psychiatre sans être adressé par votre médecin traitant, la prise en charge de la consultation par la sécurité sociale n’est pas de 30% comme pour de nombreuses autres spécialités médicales, mais de 70% également.

Par contre, le tarif qui sert de base au remboursement est moins élevé. Le remboursement pour ces séances sera donc plus faible.

Le cas particulier des séances chez le psychologue

Est-ce que les psychologues sont remboursés par la sécurité sociale ? Une consultation psychologue n’est, en général, pas prise en charge par l’assurance maladie à moins que le patient n’ait été adressé par son médecin traitant à un psychologue exerçant à l’hôpital ou dans un CMP. C’est uniquement dans ce cas que des séances chez un tel praticien peuvent faire l’objet d’un remboursement.

Pourquoi les psychologues ne sont remboursés ? Un psychologue n’a pas le titre de médecin. C’est la raison pour laquelle les séances d’aides psychologiques ne sont pas prises en charge par la CPAM.

Quel est le prix d’une séance chez un psychologue ? Le montant varie d’un praticien à un autre ainsi que selon les régions. On peut néanmoins donner une fourchette de prix allant de 50 à 80 euros par séance.