bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×
Assurance Santé Animaux

L’identification est-elle obligatoire pour assurer son animal de compagnie ?

Nous venons d’accueillir un chaton qui nous a été donné gratuitement par une amie. Nous souhaiterions l’assurer pour couvrir les futures dépenses chez le vétérinaire. Cependant, il n’est pas identifié (ni tatouage, ni puce électronique). Pouvons-nous tout de même souscrire une assurance santé pour mon chat ?

Adp assurances vous répond

L’identification des chats et des chiens est obligatoire. Il ne s’agit pas d’une simple condition pour pouvoir assurer son animal de compagnie. C’est une obligation imposée par le législateur depuis 1999 pour les chiens de plus de 4 mois et 2012 pour les chats de plus de 7 mois.

Lors de la souscription de votre assurance santé animale, vous devrez donc indiquer son numéro d’identification. Quand vous souscrivez une complémentaire santé, vous communiquez votre numéro de sécurité sociale. C’est la même chose pour les animaux de compagnie.

Certaines assurances acceptent d’assurer les chiots de moins de 4 mois ou les chatons de moins de 7 mois non encore identifiés. Mais le propriétaire a alors l’obligation de régulariser leur situation. Les frais liés à cette formalité peuvent être couverts par l’assurance en fonction de la formule souscrite.

Si votre chien ou votre chat est plus âgé et n’est pas encore identifié, certains assureurs acceptent de couvrir leurs dépenses de santé mais font payer une surprime aux propriétaires. Pour éviter un tel surcout, il convient de contacter directement l’assurance pour savoir si elle prend en charge ou non les frais d’identification. Dans tous les cas, vous devez impérativement régulariser la situation au plus vite. Si votre animal s’échappe et est recueilli par la fourrière, il risque l’euthanasie s’il n’est pas identifié.

L’identification est également obligatoire pour voyager à l’étranger avec son animal de compagnie.

Le tatouage est aujourd’hui délaissé au profit de l’identification par puce électronique. En effet, avec le temps, le numéro d’identification tatoué sur l’animal devient de moins en moins visible. Pour voyager avec son animal, il faudra donc l’identifier avec une puce, même s’il est déjà tatoué.

Pour résumer :

  • assurer un chiot de moins de 4 mois ou un chaton de mois de 7 mois non identifié : possible mais situation à régulariser ;
  • assurer un chien de plus de 4 mois ou un chat de plus de 7 mois non identifié : possible auprès de certaines assurances mais paiement d’une surprime.

Identification des NAC : une condition pour les assurer ?

Si, comme de nombreux français, vous êtes l’heureux propriétaire, non pas d’un chat ou d’un chiot, mais d’un furet, d’un lapin ou d’un perroquet, vous pouvez également assurer ces nouveaux animaux de compagnie. Les assurances pour NAC demandent-elles que ces animaux soient identifiés pour les assurer ?

A l’exception des furets et des perroquets, l’identification des NAC n’est pas imposée par le législateur. Quelle est la position des assurances de santé spécialisées dans les NAC ? Généralement, elles acceptent d’assurer les NAC non identifiés sauf s’il s’agit de furet ou de perroquets. Ces deux dernières espèces doivent être équipés d’une puce électronique comme les chiens et les chats.

Même s’il est possible d’assurer son lapin, son chinchilla ou tout autre NAC sans l’identifier, l’identification reste tout de même vivement conseillée. En effet, elle permet de lutter contre les trafics d’animaux et facilite la recherche de l’animal en cas de fugue ou de perte. Par ailleurs, elle est obligatoire pour voyager avec son animal.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Echéance de l’assurance de prêt : nouvelle loi Bourquin

Le secteur de l’assurance emprunteur a subi de grandes mutations ces dernières années. Elles avaient pour finalité d’ouvrir le marché à la...

lire la suite

Conditions de la portabilité d’une mutuelle d’entreprise

Depuis 2016, les employeurs sont obligés de souscrire à un contrat collectif d’assurance santé pour l’ensemble de leurs employés et de participer à...

lire la suite

Position de la Cour des comptes sur le coût des obsèques

Dans son rapport annuel remis en février dernier, la Cour des comptes consacre une partie à la gestion des opérations funéraires. Le bilan qu’elle...

lire la suite