bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×
Assurance Dépendance

Comment déclarer les frais liés à la dépendance sur sa déclaration d’impôts ?

C’est la première année que ma mère est hébergée dans un Ehpad. C’est moi qui me charge de sa déclaration d’impôt. Est-ce que je peux déduire les frais d’hébergement dans sa déclaration d’impôt ? Si oui, comment dois-je faire ?

Adp assurances vous répond

Les personnes qui sont hébergées au sein d’un Ehpad peuvent effectivement déduire les frais liés à cet hébergement de leur déclaration d’impôt. Cela ne concerne d’ailleurs pas que les séjours en Ehpad mais aussi en soins longue durée ou encore en accueil de jour sous certaines conditions.

Concrètement, le montant déclaré doit être indiqué sur le formulaire 2042, dans la case 7 CD ou 7 CE selon qu’il s’agit du déclarant 1 ou du déclarant 2. Comme vous le verrez, le cadre 7 correspond aux réductions et crédits d’impôt et cette ligne aux dépenses d’accueil dans un établissement pour personnes dépendantes.

Quel montant déclarer aux impôts pour l’hébergement des personnes dépendantes ?

La somme indiquée doit être celle engagée pour les frais d’hébergement et de dépendance après déduction des différentes aides perçues durant l’année. Les aides concernées sont l’allocation personnalisée d’autonomie, les aides sociales versées par les collectivités locales, l’aide au logement de la CAF, etc.

Le montant pris en compte pour le calcul de la réduction d’impôt est plafonné à 10 000 €. Ainsi la réduction pouvant être obtenue ne peut excéder 2 500 € pour une personne seule, puisqu’elle correspond à 25 % des frais engagés.

Cette réduction est cumulable au sein d’un foyer fiscal. Ainsi, si un couple réside en Ehpad, il peut prétendre à une réduction d’impôt d’un montant maximal de 5 000 €.

Quels autres frais liés à la dépendance peuvent être déclarés aux impôts ?

L’emploi d’un salarié en tant qu’auxiliaire de vie ouvre droit à un crédit d’impôt dès lors que la personne aidée remplit les conditions pour percevoir l’APA.

Les proches qui financent certaines dépenses peuvent également les faire figurer sur leur déclaration d’impôt. Ainsi, si un enfant ou un petit-enfant prend en charge les frais d’hébergement dans un Ehpad ou dans une maison de retraite, il peut les déclarer en tant que pension alimentaire au sein de sa déclaration d’impôt. Cela n’est valable que si les deux conditions suivantes sont remplies :

  • les deux personnes sont liées par une obligation alimentaire (parent ou beau-parent et enfant, grand-parent et petit-enfant). Cela exclut donc les frères et sœurs ainsi que les oncles et les tantes ;
  • la personne ascendante n’a pas les moyens financiers pour régler les frais d’hébergement concernés.

La déclaration se fait dans le cadre 6GU (autres pensions alimentaires versées) et n’est pas plafonnée. La seule exigence est que les sommes dépensées correspondent aux revenus.

Actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mutuelle santé pour expatriés : laquelle choisir ?

Les différentes mutuelles pour expatriés On distingue deux types de mutuelles santé pour les expatriés : les assurances complémentaires à la CFE et...

lire la suite

Développement de la santé connectée : les axes principaux

L’essor de la téléconsultation Avec le confinement et les craintes de contamination liées à la pandémie de Covid-19, la téléconsultation est entrée...

lire la suite

Augmentation des primes pour les mutuelles d’entreprise ?

Les raisons invoquées pour justifier une augmentation des tarifs En dehors des conséquences de la pandémie de Covid-19 que nous traiterons plus loin...

lire la suite
WidgetAvisVerifies