bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×
Assurance de prêt

Quelles sont les informations obligatoires que doit transmettre l'assureur ?

Nous souhaitons acheter une maison. C’est notre premier crédit immobilier. Nous savons que nous devons également souscrire une assurance emprunteur. Quelles sont les informations que nous devons recevoir de la part de notre banquier au sujet de cette assurance de prêt ?

Adp assurances vous répond

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire dans les textes de loi, l’assurance emprunteur est généralement une condition mise en place par l’ensemble des établissements bancaires pour accorder un crédit immobilier. Ces derniers proposent à leurs clients un contrat collectif qui répond à leurs exigences en termes de garantie.

Il faut savoir que les emprunteurs ne sont pas obligés de souscrire à ce contrat. Ils peuvent en choisir un autre dès lors que le principe d’équivalence des garanties est respecté.

Ils ont aussi la possibilité de changer de contrat d’assurance en cours d’exécution via le mécanisme de la délégation d’assurance.

Pour pouvoir respecter le principe d’équivalence des garanties, les emprunteurs doivent savoir quels sont les niveaux minimum exigés par l’organisme prêteur ainsi que les garanties concernées. C’est pourquoi l’établissement de prêt a l’obligation de fournir une fiche standardisée d’information qui doit reprendre l’ensemble des éléments exigés par l’arrêté du 29 avril 2015.

Cette fiche d’information doit être remise dès la première simulation de l’offre de crédit afin que les emprunteurs puissent prendre connaissance des exigences du prêteur et comparer les offres d’autres assurances de prêt.

Le contenu de la fiche standardisée d’information

Ce document doit notamment comporter les informations suivantes :

  • les caractéristiques du prêt : le projet à financer, le type de crédit, le capital versé et celui remboursé, etc. ;
  • les garanties minimales demandées par le prêteur : décès, PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie), ITT (incapacité temporaire totale), IPT (invalidité permanente totale), IPP (invalidité permanente partielle) et/ou perte d’emploi ainsi que leurs caractéristiques et leur quotité ;
  • les garanties proposées par l’assurance emprunteur ;
  • les garanties envisagées par les emprunteurs ;
  • etc.

Par ailleurs, la banque peut également communiquer aux emprunteurs une notice personnalisée qui va leur permettre d’appliquer le principe d’équivalence des garanties. Cette fiche s’appuie sur la liste limitative de critères d’équivalence indiquée dans l’avis rendu le 13 janvier 2015 par le comité consultatif du secteur financier (CCSF).

Celle-ci comporte 18 critères pour les garanties décès, invalidité et incapacité ainsi que 8 critères pour la garantie perte d’emploi. Les banques ne peuvent s’appuyer que sur 11 des 18 critères pour les garanties autres que le chômage et sur 4 des 8 autres pour la garantie perte d’emploi. Les critères choisis par le prêteur doivent être mentionnés sur la fiche personnalisée d’information.

Actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Prise en charge séjour hospitalier : des remboursements simplifiés

Les problèmes actuels liés à la prise en charge d’une hospitalisation Deux sortes de problèmes se posent actuellement au sujet du remboursement des...

lire la suite

Procédure de résiliation infra-annuelle d’une mutuelle d’entreprise

Bénéficiaire du droit de résiliation infra-annuelle pour un contrat collectif obligatoire La faculté de résilier un contrat de complémentaire santé...

lire la suite

Objets de santé connectés et pédiatrie : quel intérêt ?

Les avantages qui peuvent être tirés de l’utilisation de ces objets de santé connectés en pédiatrie sont importants. Néanmoins, la généralisation de...

lire la suite
WidgetAvisVerifies