bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Comment négocier son crédit immobilier ?

Un achat immobilier, surtout lorsqu’il s’agit du premier, est une étape importante. Une fois la promesse de vente conclue, l’obtention d’un prêt est une condition suspensive pour devenir propriétaire.

Afin de bénéficier du meilleur taux mais surtout de voir son dossier accepté par un ou plusieurs organismes bancaires, voici quelques conseils pour négocier son crédit immobilier.

Constituer un apport

Bien qu’il soit possible d’obtenir un prêt immobilier sans apport, le fait de pouvoir fournir au moins 10% de la valeur d’achat depuis des fonds personnels est un avantage indéniable lors de l’étude du dossier par la banque. Cet apport peut être le résultat d’une épargne, d’un prêt accordé par un proche, d’un héritage, d’une donation, d’un prêt à taux zéro, etc.

Le montant de l’apport nécessaire est variable même si on s’accorde sur 10% de la valeur d’achat. Cela permet de couvrir les frais de notaire.

Mais un apport encore plus élevé est bien entendu très apprécié des banques et peut même donner droit à certains cadeaux au niveau des taux d’intérêt. Il s’agit d’un levier de négociation très puissant pour son crédit immobilier.

Diminuer son taux d’endettement

Le législateur impose aux organismes de prêt de s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur avant de rendre une réponse favorable à sa demande de crédit.

Un taux d’endettement supérieur à 33% sera un frein à l’obtention du prêt, sauf si l’emprunteur perçoit des revenus très importants.

Il est donc essentiel de réduire au maximum son taux d’endettement en optant pour un remboursement anticipé des crédits à la consommation, en n’utilisant pas son ou ses crédits renouvelables, etc. Un taux inférieur à 15% est un facteur intéressant pour négocier son crédit immobilier.

A côté du taux d’endettement, les banques tiendront également compte du reste à vivre, c’est-à-dire de la somme dont jouira l’emprunteur chaque mois une fois sa ou ses mensualités payées.

Pour un couple, le seuil à ne pas franchir est généralement fixé à 400 € auquel il faut ajouter 150 € par personne à charge. Mais rien n’empêche certains organismes bancaires de fixer des seuils plus importants.

Gérer correctement son compte

Afin de contrôler la solvabilité de l’emprunteur, les banques demandent généralement une copie des 3 derniers relevés de compte bancaire.

Elles vont s’assurer du fonctionnement normal de ce dernier : pas de dépassement du découvert autorisé, une utilisation raisonnable de ce dernier, pas d’échéances liées à des crédits renouvelables, pas d’achat d’un montant déraisonnable par rapport aux revenus du ou des titulaires du compte. Celui-ci doit être géré en bon père de famille comme le veut l’expression consacrée.

Si un ou plusieurs incidents ont eu lieu sur le compte bancaire durant les 3 derniers mois, il est préférable de décaler sa demande de prêt afin de ne pas entacher son profil.

Un premier refus fondé sur la mauvaise gestion de votre compte risque d’entacher vos prochaines demandes de crédit immobilier.

Vendre son profil

Contracter un prêt immobilier auprès d’une autre banque que la sienne amène souvent à transférer l’ensemble de ses comptes au sein de cet établissement bancaire. Or le milieu des banques est très concurrentiel.

Il est donc essentiel pour l’emprunteur de vendre son profil et de se présenter comme un client à ne pas laisser passer.

Pour cela, il doit mettre en avant ses revenus, les différents placement qu’il peut faire, l’épargne qu’il peut confier à la banque.

Qu’est-ce qu’un bon profil ? Un contrat à durée indéterminée n’est pas forcément une condition sine qua none pour que son profil soit attractif pour une banque.

Dans certains secteurs en pleine expansion, le fait de travailler en intérim sans interruption de plus d’un mois est également pris en compte dans l’étude du profil.

Plus généralement, la détermination du profil idéal pour les banques dépend des critères établis par chaque établissement.

Certains chercheront des classes aisées auxquelles ils pourront vendre des produits d’épargne ou d’investissement. D’autres se positionneront sur des personnes avec de faibles revenus auxquelles ils appliqueront des taux plus élevés en contrepartie d’une plus grande souplesse.

Jouer la concurrence

Rien n’empêche les emprunteurs de profiter de la concurrence qui existe entre les différents établissements bancaires pour négocier son crédit immobilier et notamment ses taux d’intérêt.

Si le profil est attractif, les banques seront prêtes à faire certains gestes pour avoir ce type de clients.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Fiscalité de l’assurance de prêt durcie par le PLF 2019

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit, dans son article 52, la suppression de l’exonération de taxe spéciale sur les conventions d’assurance...

lire la suite

Hausse des cotisations des mutuelles en 2019 : qu’en est-il ?

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme 100 % Santé, également connue sous le nom de "Reste à charge zéro", cristallise...

lire la suite

Comment choisir la meilleure mutuelle pour sa famille ?

Quelle que soit sa configuration familiale, une mutuelle est indispensable pour bien couvrir ses proches. Frais optiques, dentaires ou...

lire la suite