bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Augmentation de l’Allocation Adultes Handicapés pour 90 % des bénéficiaires

Depuis le 1er novembre dernier, le montant maximum de l’AAH (Allocation Adultes Handicapés) a été revalorisé de 40 € et passe ainsi de 860 € à 900 €.

C’est la deuxième revalorisation de cette aide depuis 2 ans. Cette augmentation ne concerne que 90 % des bénéficiaires. 10 % d’entre eux en sont donc exclus en raison des ajustements de plafonds de ressources.

 

Revalorisation de l’AAH : qui est concerné ?

Pour bénéficier de cette augmentation de 40 €, qui fait suite à celle de 41 € du 1er novembre 2018, il faut que les ressources du foyer ne dépassent pas les plafonds fixés. Ainsi, si une personne touchait l’AAH avant cette revalorisation, elle devrait pouvoir profiter de ces 40 € supplémentaires. En réalité, ce n’est pas si simple.

Certains bénéficiaires qui vivent en couple pourraient voir leur AAH rester au même montant. En effet, le décret du 11 octobre 2019 qui a fixé le montant de cette revalorisation a également revu le plafond des ressources pour les bénéficiaires qui sont mariés, pacsés ou en concubinage.

Il en résulte qu’environ 10 % des bénéficiaires ne pourront pas profiter de cette augmentation de 40 € et continueront à percevoir le montant de leur allocation avant ces deux revalorisations successives.

Les conditions d’attribution de l’Allocation Adultes Handicapés

Quatre critères doivent être respectés pour pouvoir bénéficier de l’AAH, à savoir :

  • l’âge : être âgé de 20 ans ou plus (une exception existe pour les jeunes de 16 ans et plus qui ne sont plus à la charge de leurs parents) ;
  • le taux d’incapacité : il doit être d’au moins 80 % ou compris entre 50 et 79 % avec une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi, reconnue par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ;
  • la résidence : il faut résider en France de manière permanente et, pour les étrangers hors UE, être titulaire d’un titre de séjour en cours de validité ;
  • les ressources : il ne faut pas dépasser les plafonds de ressources qui diffèrent selon la situation maritale du demandeur et le nombre d’enfants à charge.

Le cumul AAH et rente dépendance

La souscription d’une assurance dépendance permet de bénéficier du versement d’une rente ou d’un capital dès lors que l’assuré atteint le niveau de dépendance souscrit. Celui-ci diffère en fonction des contrats.

Il faut savoir que les assurances ne sont pas liées par le taux d’incapacité fixé par le MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Ce sont leurs propres experts qui déterminent le niveau de dépendance de l’assuré afin d’estimer si les risques garantis par le contrat sont avérés.

Le fait de percevoir une rente dépendance d’une assurance privée n’entre pas en compte dans le calcul des ressources pour bénéficier de l’AAH. Ces deux sommes peuvent donc se cumuler.

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies