bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Conséquences du reste à charge zéro en optique pour les lunetiers français

La réforme du reste à charge zéro en optique, rebaptisée 100 % Santé, va bientôt produire ses premiers effets. En effet, les premières mesures sont prévues pour 2019 pour une application complète de la réforme en 2020.

Cette réforme vise à permettre aux français de pouvoir renouveler leurs lunettes sans avoir de reste à charge à payer.

En effet, actuellement, le coût d’une monture + verres est assez important et n’est pas intégralement remboursé par l’Assurance maladie. C’est à la mutuelle optique de compléter la prise en charge. Mais selon les garanties souscrites, celle-ci ne permet pas de couvrir l’intégralité des dépenses pour une nouvelle monture et de nouveaux verres correcteurs.

Cette réforme est donc bien accueillie par le grand public. Mais elle s’accompagne d’inquiétudes pour les professionnels et notamment pour les industriels et fabricants français de lunettes.

Les conséquences du plafonnement du remboursement des montures

Aujourd’hui, le remboursement des montures de lunettes est plafonné à 150 €. En 2020, le plafond sera baissé à 100 €. Cela va donc obliger les fabricants français à proposer des montures à des prix plus bas. Or ces derniers estiment que cela va les mettre dans une position difficilement tenable d’un point de vue économique.

Ils rappellent que la mise en place du plafond de 150 € avait déjà entrainé des réductions d’effectifs. Ils craignent que ce soit de nouveau le cas.

Le Gifo (Groupement des industriels et des fabricants de l’optique) a déjà réussi, lors des négociations relatives au reste à charge zéro en optique, de monter le plafond à 100 € au lieu des 85 € initialement prévus.

Les risques d’un nivellement par le bas

Concrètement, les patients ayant besoin de lunettes auront le choix entre deux gammes de lunettes : une gamme qui rentrera dans le cahier des charges de la réforme 100 % Santé et qui sera donc intégralement prise en charge et une autre gamme dont les montures et les verres ne seront pas concernés par le reste à charge zéro en optique. Or ce sont ces derniers équipements qui vont être impactés par la baisse de plafond de prise en charge.

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué que les lunetiers français n’étaient pas concernés par la réforme puisqu’ils fabriquent des montures haut de gamme qui ne seront pas incluses dans le panier 100 % Santé.

Mais ce que craignent les professionnels, c’est que les français se détournent de ces montures plus chères et moins remboursées pour opter pour des montures de moins bonne qualité. Ils parlent d’ailleurs d’un risque de nivellement par le bas et d’un déremboursement qui ne dit pas son nom.

Concrètement, cela signifie que les montures proposées au sein du panier 100 % Santé seront, pour la majorité, importées. Il est donc fort probable que cela impacte sur le nombre de commandes de montures fabriquées en France et donc sur l’emploi dans ce secteur.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.