bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Reste à charge zéro : quelles conséquences pour les réseaux de soins ?

L’une des promesses de campagne phares d’Emmanuel Macron est en train de se mettre en place : le reste à charge zéro dans trois secteurs de santé, à savoir les soins dentaires, l’optique et l’audition.

Les négociations ont avancé avec les différents acteurs concernés par cette réforme. Elles sont d’ailleurs sur le point d’aboutir pour les soins dentaires.

Mais cette nouvelle offre va-t-elle impacter le fonctionnement et la raison d’être des réseaux de soins ?

La diminution du reste à charge : l’attrait principal des réseaux de soins actuellement

Parmi les prestations proposées par la plupart des complémentaires santé, l’affiliation à un réseau de soins est de plus en plus fréquente.

Elle permet aux assurés de bénéficier de tarifs négociés auprès d’une sélection de professionnels de santé. L’intérêt majeur est donc de réduire le reste à charge.

D’ailleurs, les secteurs médicaux concernés sont les soins dentaires, l’optique et l’audition. Or, ce sont les 3 secteurs visés par le reste à charge zéro.

Bien entendu, les réseaux de soins offrent d’autres avantages aux assurés comme des services d’analyse des devis, un accompagnement dans la prévention, une aide pour s’orienter dans le système de soins.

L’autre principal avantage offert par les réseaux de soins est le tiers payant. Les patients n’avancent pas les sommes qui sont remboursées à la fois par la sécurité sociale et par la complémentaire santé.

C’est donc une incitation financière qui ne doit pas être négligée. C’est d’ailleurs sur les réseaux de soins que s’appuient les offres de mutuelle sans avance de frais.

Les réseaux de soins doivent se repositionner pour conserver leur attractivité

Un reste à charge zéro généralisé pour certains soins dentaires, pour les paires de lunettes ou pour les audioprothèses va réduire l’attrait des réseaux de soins pour les patients. En effet, les tarifs négociés ne seront plus une valeur ajoutée pour les soins et les équipements concernés par ce reste à charge nul.

Néanmoins, les négociations actuelles s’orientent vers un reste à charge nul applicable qu’à certains soins ou équipements. Les réseaux de soins vont donc conserver leur attractivité sur ceux qui seront exclus du dispositif.

Mais cela ne suffira pas pour inciter les assurés à passer par les réseaux de soins. Ces derniers devront donc renforcer le rapport qualité-prix des prestations réalisées par les professionnels de santé affiliés. Ils devront ainsi rassurer les patients sur la qualité des matériaux utilisés, par exemple pour les implants dentaires.

Afin de perdurer, ils devront également consolider leurs offres de services en matière de prévention et d’accompagnement au sevrage tabagique. Il faut que leurs prestations apportent une réelle valeur ajoutée afin d’attirer les assurés.

En conclusion, la réforme du reste à charge zéro va inévitablement impacter le fonctionnement des réseaux de soins. Mais ces derniers vont conserver leur attractivité en développant des services adaptés aux besoins des assurés et en impliquant encore plus les professionnels de santé dans le réseau.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.