bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Les recommandations de la Cour des Comptes pour réduire les délais d’attente pour prendre un rendez-vous chez l’ophtalmologue

Prendre un rendez-vous chez un ophtalmologue peut relever du parcours du combattant dans certaines régions.

Il existe une forte disparité dans l’implantation des ophtalmologues en France. Alors qu’on en compte 21 pour 100 000 habitants à Paris, le ratio tombe à 2,1 pour 100 000 habitants dans certains départements.

Il faut alors attendre 3 mois en moyenne pour obtenir un rendez-vous si on est déjà suivi ou si le praticien accepte de nouveaux patients. L’accès aux soins est donc remis en cause pour les consultations relatives à la prise en charge visuelle.

La Cour des Comptes s’est penchée sur ce problème dans son rapport sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale publié le 4 octobre dernier. Elle émet quelques recommandations pour réduire les délais d’attente nécessaires à la prise de rendez-vous pour les soins ophtalmologiques.

Il est à noter que ces dernières sont émises alors que le gouvernement est en pleine négociation pour la mise en place d’un panier minimal pour un reste à charge zéro en optique.

La délégation des tâches auprès des orthoptistes

Les orthoptistes sont des praticiens dont la mission consiste à dépister, analyser et traiter les troubles visuels grâce à de la rééducation. En schématisant, on peut les comparer à des kinésithérapeutes de la vue.

La situation depuis le 1er janvier 2018

Le décret du 5 décembre 2016 est une première étape dans l’extension des prérogatives des orthoptistes. Il visait uniquement les orthoptistes salariés au sein d’un cabinet d’ophtalmologie. Depuis le 1er janvier 2018, ces mesures concernent l’ensemble de la profession, que ces professionnels soient salariés ou non d’un médecin ophtalmologiste.

Les orthoptistes ont donc la possibilité de réaliser le protocole de renouvellement optique (RNO. Cela signifie qu’un rendez-vous chez l’ophtalmologue n’est plus nécessaire pour un simple contrôle et/ou renouvellement des lunettes.

La prise en charge est la même que pour les consultations chez l’ophtalmologue : remboursement par la sécurité sociale et par la mutuelle optique dans la limite des garanties souscrites.

Les orthoptistes peuvent également effectuer des mesures de réfraction dans le cadre de certains troubles oculaires comme le glaucome.

Mais en raison des déserts médicaux et de la baisse du nombre d’ophtalmologues, cette mesure n’est pas suffisante pour réduire significativement les délais d’attente pour un rendez-vous pour faire contrôler sa vue, notamment la première fois.

L’extension souhaitée aux consultations de premier recours

La Cour des Comptes souhaite étendre les prérogatives des orthoptistes aux consultations de premier recours. Cela signifierait qu’ils n’interviendraient plus uniquement dans une procédure de renouvellement d’une paire de lunettes mais pourraient devenir prescripteurs du premier équipement de correction.

La Cour des Comptes précise que cette compétence reviendrait uniquement aux orthoptistes ayant suivi une formation de 5 années après l’obtention du bac.

Les prérogatives à accorder aux opticiens selon la Cour des Comptes

Dans la même optique, la Cour des Comptes souhaite que les opticiens puissent être autorisés à prescrire une paire de lunette dès lors qu’ils ont poursuivi leur formation jusqu’au master (bac +5) au lieu de la stopper au BTS (bac +2).

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.