bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Vaccination contre les papillomavirus humains prise en charge pour les garçons aussi

Remboursement du vaccin HPV (papillomavirus humains) pour les garçonsDepuis le 1er janvier 2021, la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) a été étendue aux garçons. Cela signifie qu’elle est désormais prise en charge par la sécurité sociale au même titre que la vaccination HPV des jeunes filles.

L’injection de ce vaccin est préconisée entre 11 et 14 ans et peut avoir lieu jusqu’à 19 ans en rattrapage. Deux doses sont nécessaires avec un intervalle de 6 à 13 mois (trois si la vaccination a lieu entre 15 et 19 ans). Il s’agit d’une vaccination recommandée et non obligatoire.

Pourquoi vacciner les adolescents contre les papillomavirus humains (HPV) ?

Les papillomavirus humains sont des infections sexuellement transmissibles (IST) contre lesquelles le port du préservatif ne suffit pas à assurer une protection suffisante. Un simple contact des parties génitales suffit à transmettre ces virus. On estime que 80 % de la population (hommes et femmes) va être y exposée au moins une fois dans sa vie.

Bien que les infections aux HPV soient, dans la plupart des cas, éliminer naturellement par le corps, certaines peuvent persister. Il en résulte alors des lésions qui peuvent, par la suite, évoluer en cancer. Cette évolution peut prendre plusieurs années.

Le rôle des papillomavirus dans le cancer du col de l’utérus est aujourd’hui bien connu. C’est pourquoi ce vaccin est préconisée pour les jeunes filles, idéalement avant le début de leur vie sexuelle, afin d’être sûr qu’elles n’aient pas déjà été en contact avec ces virus. Mais ces derniers jouent également un rôle dans les cancers de l’anus qui peuvent toucher les hommes. C’est pourquoi la vaccination a également été étendue aux jeunes garçons depuis le 1er janvier 2021. Cela permet aussi de réduire les risques de contamination de leurs futures partenaires.

Le nombre moyen de cancers attribués aux infections HPV est de 6 300 cas par an (tous sexes confondus).

Le vaccin contre les papillomavirus apporte une protection proche de 100 %. Il est donc vivement recommandé pour les adolescentes de 11 à 14 ans.

Quelle est la prise en charge de cette vaccination HPV ?

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le vaccin contre les papillomavirus est remboursé par la sécurité sociale à hauteur de 65 %. La prise en charge du ticket modérateur relève de la complémentaire santé des parents du jeune qui se fait vacciner dès lors que ce dernier est inscrit en tant qu’ayant-droit sur le contrat.

A cela s’ajoute également la prise en charge de l’injection qui est de 70 % par la sécurité sociale lorsqu’elle est réalisée par un médecin ou une sage-femme. Elle est de 60 % si c’est une infirmière qui réalise l’injection sur prescription médicale.

Il s’agit de la même prise en charge que pour les autres vaccins qu’ils soient obligatoires ou recommandés.

A savoir que 2 vaccins peuvent être remboursés à 100 % par la caisse primaire d’Assurance Maladie : le vaccin ROR (rougeole – oreillons – rubéole) pour les enfants de 1 à 17 ans et le vaccin contre la grippe saisonnière pour les personnes à risques qui reçoivent une prise en charge par la sécurité sociale chaque année.

Les vaccins qui ne sont ni obligatoires ni recommandés en France ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Certaines complémentaires santé peuvent prévoir leur prise en charge.

Pour aller plus loin : quel est le calendrier vaccinal ?

Les vaccins obligatoires

Les enfants nés après le 1er janvier 2018 doivent recevoir 11 vaccins obligatoires. Ils sont au nombre de 3 pour les enfants nés avant cette date. Toutefois les 8 autres vaccins restent recommandés pour ces derniers.

La plupart des vaccins suivent le calendrier vaccinal suivant :

  • Une première injection à 2 mois
  • Une seconde injection à 4 mois
  • Un rappel à 11 mois

Il s’agit notamment des vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’hæmophilus influenzæ de type B, l’hépatite B et le pneumocoque.

Certains d’entre eux devront également être suivis de rappels à 6 ans, entre 11 et 13 ans, à 25 ans, à 45 ans, à 65 ans puis tous les 10 ans. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin traitant pour vérifier que vous êtes bien à jour dans vos vaccins. Des rattrapages vaccinaux sont possibles.

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole nécessite 2 injections : 1 à 12 mois et l’autre entre 16 et 18 mois. Un rattrapage est possible pour les personnes nées en 1980 et après.

Le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe C est administré à 5 mois puis à 12 mois.

Les vaccins recommandés

Les vaccins recommandés sont ceux contre :

  • la tuberculose ;
  • l’hépatite A ;
  • les papillomavirus humains (HPV) ;
  • la grippe saisonnière ;
  • la Covid-19.
Faites des économies !

Accédez aux meilleures mutuelles en fonction de votre profil et souscrivez en ligne.

Comparez les meilleurs contrats du marché

Devis Mutuelle Santé en ligne

WidgetAvisVerifies

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Je calcule ma cotisation

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

WidgetAvisVerifies