bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Plan santé du gouvernement : des mesures pour décloisonner l’organisation des soins

Présenté le 16 septembre dernier par le Président de la République, Emmanuel Macron, le plan "Ma santé 2022" vise à réorganiser l’organisation des soins en plaçant le patient au cœur de ces derniers et en favorisant l’exercice collectif de la médecine.

Ce nouveau plan santé du gouvernement a vocation à répondre aux problèmes majeurs que rencontre notre système actuel de santé comme les déserts médicaux, l’encombrement des hôpitaux, le manque de médecins, etc.

Bien qu’ils reconnaissent la pertinence du diagnostic du gouvernement sur l’état du système de santé et la réalité des causes mises en avant, un collectif de plusieurs centaines de médecins estime que le gouvernement ne se donne pas les moyens financiers de régler en profondeur les différents problèmes soulevés.

Ils ont publié une tribune en ce sens le 8 octobre dernier dans le journal Libération. Que contient donc cette nouvelle réforme du système de santé ? Quel diagnostic pose-t-elle et quelles mesures prévoient-elles ?

Favoriser l’exercice collectif de la médecine

"Ma santé 2022" met en avant l’exercice cloisonné des soins avec

  • la médecine de ville d’un côté et l’hôpital de l’autre ;
  • le secteur public et le secteur privé ;
  • le médico-social et le sanitaire.

Ce cloisonnement conduit à une certaine rigidité dans l’organisation des soins, un manque de suivi des patients, un problème d’accès aux soins et une réponse insuffisante face au développement de maladies chroniques qui nécessitent une meilleure coordination des professionnels de santé entre eux.

Avec ce nouveau plan santé, le gouvernement a pour objectif de faire de l’exercice isolé et libéral de la médecine en ville une exception.

Pour cela, il veut inciter les médecins libéraux à se regrouper sous différentes structures comme des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Ils pourront alors bénéficier d’assistants médicaux afin de leur libérer du temps et de leur permettre de se concentrer sur les soins. Le but de ces structures est d’offrir aux patients une offre de soins globale avec des praticiens qui travaillent en totale coordination et donc d’assurer un meilleur suivi.

Ce n’est plus au patient que reviendra la charge de faire le lien entre les différents médecins qu’il doit consulter. Il reprend sa place au cœur du système de soins.

Développer les soins de proximité

Face à l’engorgement des hôpitaux et des services d’urgence (20,3 millions de passage en un an), le plan santé du gouvernement se prononce en faveur des hôpitaux de proximité

  • d’assurer les soins de suite et de réadaptation, les soins destinés aux personnes âgées, les consultations médicales ;
  • de proposer des consultations dans des spécialités médicales ;
  • de mettre à disposition des médecins un plateau technique de biologie et d’imagerie pour répondre aux besoins des patients ;
  • de disposer d’équipements en télémédecine.

L’action de ces hôpitaux de proximité sera renforcée par la graduation des soins en milieu hospitalier entre les soins de proximité, les soins spécialisés et les soins ultra-spécialisés. L’objectif est que chaque établissement hospitalier puisse se concentrer sur ce qu’il fait de mieux en déléguant les soins de proximité à ces nouvelles structures.

Les moyens donnés pour la réalisation de ces objectifs

Le gouvernement a annoncé une enveloppe de 300 millions d’euros à destination des hôpitaux pour améliorer la qualité des soins. Il a également prévu de supprimer le numerus clausus afin d’augmenter le nombre de praticiens.

Les signataires de la tribune du 8 octobre estiment que ces moyens sont insuffisants et déplorent notamment le fait que des contrats d’engagement de service public ne soient pas proposés aux jeunes médecins pour lutter contre les déserts médicaux et que la psychiatrie ne bénéficie pas d’une enveloppe plus conséquente.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.