bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Des dépenses de santé en hausse

En mars dernier, un des acteurs majeurs du courtage en assurances, Verspieren, a publié son baromètre annuel des dépenses de santé.

Il en résulte une augmentation de 10% des frais de santé annuels des français, soit plus de 1 100 € par an et par personne.

Mais derrière cette moyenne, se cachent un grand nombre de disparités régionales ainsi des restes à charge plus élevés. La souscription d’une surcomplémentaire ou de renforts dans le cadre de la mutuelle d’entreprise de base se révèle de plus en plus nécessaire pour les assurés afin de couvrir l’augmentation de leurs dépenses de santé.

Des disparités régionales et sociétales en matière de dépenses de santé

Tous les français ne sont pas égaux face au prix moyen d’une consultation chez un médecin généraliste ou spécialiste ou face à celui de certains actes médicaux. Les tarifs pratiqués par les professionnels de santé sont plus élevés en région parisienne par exemple.

Selon les régions, les prix de certains soins peuvent varier de 100 €. C’est le cas notamment des prothèses dentaires.

En plus de ces disparités régionales provoquées par les honoraires des professionnels de santé, il faut prendre en compte les différences démographiques entre les régions. Celles qui accueillent le plus de personnes âgées sont également celles qui présentent un cout moyen annuel plus élevé par patient. En effet, les frais médicaux des seniors sont plus élevés que ceux d’un trentenaire.

Cela explique que la moyenne annuelle des dépenses de santé est plus élevée dans les régions suivantes : PACA (Provence Alpes Côte d’Azur), Ile de France et Hauts de France.

Les conséquences de cette augmentation des frais de santé

Cette croissance des dépenses de santé s’accompagne d’une augmentation, certes plus réduite mais réelle, du reste à charge des patients. Plus précisément, on peut parler d’une redistribution des postes de soins susceptibles de provoquer des restes à charge plus ou moins important.

Cette modification de la prise en charge des dépenses de santé rend encore plus nécessaire la souscription soit d’une surcomplémentaire soit de renforts pour améliorer les taux de remboursement de l’offre de base de la mutuelle d’entreprise pour les salariés.

Pour les autres catégories de la population, il est indispensable de souscrire une assurance santé présentant des garanties fortes.

Un reste à charge important selon les postes de dépenses de santé

La mise en place des contrats responsables en matière d’assurance santé a conduit à une augmentation du reste à charge des patients dans le cadre d’une hospitalisation ou d’une consultation médicale.

En effet, la réforme des contrats responsables a introduit des plafonds de remboursement sur ces postes de dépenses de santé. Or les honoraires des professionnels de santé sont souvent plus élevés que ces plafonds.

La souscription de renforts ou d’une surcomplémentaire

Les salariés bénéficient d’une mutuelle d’entreprise qui doit obligatoirement être un contrat responsable.

Pour réduire leur reste à charge, ils doivent donc souscrire une surcomplémentaire afin de ne pas être limités par les plafonds de remboursement mis en place par la réforme.

Les autres catégories de la population doivent également souscrire une assurance santé individuelle présentant des garanties fortes pour les soins courants et l’hospitalisation. Il s’agit donc d’une redistribution des postes de santé onéreux, d’autant plus que le gouvernement travaille actuellement à des mesures visant à aboutir à un reste à charge nul en optique, en dentaire et en audioprothèse.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.