bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Vers une hausse des cotisations des complémentaires santé en 2019 ?

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme 100 % Santé, également connue sous le nom de "Reste à charge zéro", cristallise les tensions entre les professionnels de l’assurance santé et le gouvernement.

Alors que le gouvernement assure qu’il n’y aura pas d’augmentation des cotisations en 2019 et en 2020, les organismes d’assurance santé évoquent le surcout que va engendrer la mise en place de cette réforme.

Ils s’appuient sur différentes études qui prévoient une hausse du nombre de personnes qui vont s’équiper d’audioprothèses ou de nouvelles lunettes, ce qui va impacter sur le montant total des remboursements.

Qu’en est-il vraiment ? Faut-il s’attendre à une hausse des cotisations des complémentaires santé en 2019 ?

La position des professionnels de l’assurance santé

Les différentes études commandées par les courtiers en assurance ou les organismes de complémentaires santé prévoient que la mise en place de la réforme 100 % Santé va inciter les français à s’équiper en appareils auditifs ou lunettes.

Il va en résulter une hausse de ces soins et donc une incidence directe sur le budget des complémentaires santé.

Ils en déduisent qu’ils seront contraint de répercuter cette augmentation sur les cotisations. Plusieurs modalités sont évoquées : cibler les seniors qui sont les premiers concernés par le reste à charge zéro pour les appareils auditifs ou répercuter le surcoût sur les contrats d’assurance santé d’entrée de gamme.

La position du gouvernement

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, l’a répété à plusieurs reprises : la mise en place de la réforme 100 % Santé ne doit pas s’accompagner d’une hausse des cotisations des complémentaires santé. Elle est rejointe par le député Olivier Véran, rapporteur du PLFSS 2019 (projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019). Il dénonce la pertinence des différentes études citées par les professionnels de l’assurance santé.

Le gouvernement rappelle que le surcoût engendré par l’application de la réforme du 100 % Santé est pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 75 % environ. Le quart restant est bien à la charge des complémentaires santé mais Agnès Buzyn estime que ce surcoût sera absorbé par les augmentations annuelles naturelles des complémentaires santé.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a conduit le gouvernement à opter pour une application progressive de cette réforme afin de permettre aux mutuelles d’absorber naturellement cette hausse.

Le comité de suivi mis en place par cette réforme aura pour mission de s’assurer que les complémentaires santé n’ont pas augmenté leurs cotisations d’une façon plus importante qu’elles ne le font chaque année afin que les assurés ne soient pas pénalisés.

Une hausse des cotisations des assurances santé irait à l’encontre même des objectifs poursuivis par cette réforme qui vise à permettre au plus grand nombre de pouvoir accéder à des soins habituellement onéreux et mal remboursés (audiologie, optique et dentaire).

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.