bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Réduire ses dépenses de santé : quelques astuces

La prise en charge des dépenses de santé par l’assurance maladie n’est pas totale. Le reste à charge est plus ou moins important selon la nature de l’acte médical et les honoraires pratiqués par le professionnel de santé.

Souscrire une mutuelle est donc indispensable pour bénéficier d’une couverture santé optimale.

Mais cela ne suffit pas toujours pour accéder à certains soins, comme la pose d’un implant dentaire par exemple.

De nombreux français ne réalisent pas certains soins pourtant nécessaires pour des raisons financières. Certaines astuces permettent cependant de réduire ses dépenses de santé.

S’informer des prix pratiqués

La santé coûte de plus en plus cher. C’est pourquoi il est essentiel de pouvoir comparer les prix et surtout anticiper le coût de tel acte ou de telle consultation.

Consulter l’annuaire de santé de l’assurance maladie

L’assurance maladie a mis en ligne un annuaire santé qui permet de trouver un professionnel de la santé à proximité d’un secteur géographique donné. Il indique également s’il s’agit d’un médecin ou d’un spécialiste de secteur 1 ou de secteur 2.

Pour rappel, un médecin de secteur 1 pratique les tarifs de convention fixés par la sécurité sociale. Il n’y a pas ou peu de dépassements d’honoraires. Un médecin de secteur 2 est libre de fixer ses honoraires. Il peut donc pratiquer des dépassements d’honoraires.

Il convient alors de vérifier la hauteur de prise en charge de ces dépassements par votre mutuelle.

Demander des devis

Dès lors qu’un acte médical est supérieur à 70 €, les professionnels de santé sont dans l’obligation de vous délivrer un devis.

Vous pouvez ainsi comparer plusieurs devis, notamment pour l’achat de lunettes, pour les appareils auditifs ou la réalisation de soins dentaires.

De nombreuses complémentaires santé proposent également un service d’analyse de devis afin de vous aider à mieux le comprendre et connaître le reste à charge que vous aurez à payer, une fois le remboursement de l’assurance maladie et de la complémentaire santé effectué.

Comparer le prix des médicaments

De plus en plus de médicaments ne sont plus remboursés par l’assurance maladie car jugés inefficaces par la Haute Autorité de Santé. Il ne faut donc pas hésiter à demander à son médecin traitant si les médicaments qu’il prescrit sont pris en charge par la sécurité sociale.

Si ce n’est pas le cas, demandez-lui s’il existe un équivalent générique qui sera moins cher.

Si vous optez pour l’automédication, il faut savoir que les pharmacies sont libres de fixer le prix des médicaments disponibles sans ordonnance. Selon l’officine de pharmacie et la région, les prix peuvent fortement variés.

Ils doivent être inscrits de façon claire et visible afin que vous puissiez en prendre connaissance et ainsi comparer avec les autres pharmacies de votre secteur.

Utiliser le réseau de partenaires santé de votre mutuelle

Les complémentaires santé passent des accords avec certains professionnels de la santé. En passant par ce réseau de professionnels, les assurés bénéficient de prix plus abordables notamment en matière de soins dentaires, d’optique et d’appareillages.

Ils bénéficient également du tiers payant, ce qui évite d’avancer des sommes d’argent qui peuvent être assez conséquentes.

Profiter des bilans de santé gratuits proposés par l’assurance maladie

L’assurance maladie propose tous les 5 ans un bilan gratuit et complet à tous les assurés qui relèvent du régime général. Pour les autres régimes, ce bilan existe mais est soumis à d’autres périodicités.

Il suffit d’en faire la demande auprès de sa caisse primaire d’assurance maladie. En cas d’attente, certaines personnes sont prioritaires. Il s’agit notamment :

  • des bénéficiaires de la CMU-C ;
  • des demandeurs d’emploi ;
  • des jeunes de 16 à 25 ans en insertion ;
  • des personnes handicapées ou invalidité.

Lors de ce bilan gratuit, plusieurs examens sont réalisés. Le patient rencontre également plusieurs professionnels de la santé. A l’issue de ce bilan, les résultats lui sont adressés par voie postale.

Si une consultation chez son médecin traitant se révèle nécessaire pour la suite des soins, celle-ci est prise en charge intégralement par l’assurance maladie.

Se rendre dans des centres de santé moins onéreux

Pour réduire ses dépenses de santé, il est également possible de se rendre dans des établissements qui pratiquent des tarifs moins élevés :

  • les facultés d’odontologie ou de chirurgie dentaire accueillent des patients sur rendez-vous. Les élèves sont encadrés par des professionnels et réalisent les soins dentaires. Le coût est beaucoup moins cher que chez un dentiste installé en cabinet ;
  • les centres de santé mutualistes regroupent plusieurs professionnels de la santé. Les tarifs pratiqués sont beaucoup moins chers.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mutuelle pas chère pour contrer l’augmentation des prix de 2018

Les analystes s’accordent à dire que le prix des contrats des mutuelles et assurances vont augmenter en 2018. Vous vous demandez comment trouver une...

lire la suite

Revenu d’activité des non-salariés en France : des écarts importants

Le mois dernier, l’INSEE a publié les résultats d’une enquête relative au revenu d’activité des non-salariés en France. Ces derniers montrent une...

lire la suite

Vers une prise en charge à 100% des lunettes et des soins dentaires ?

Le 31 octobre dernier, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé les contours d’une éventuelle prise en charge à 100% des lunettes, des soins...

lire la suite