bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite, bonne ou mauvaise idée ?

Le départ à la retraite est une étape importante dans la vie d’un homme ou d’une femme. Il entraine un certain nombre de changements.

Parmi ces derniers, se pose la question de la complémentaire santé. En effet, tout salarié doit obligatoirement bénéficier d’une mutuelle d’entreprise dont les cotisations sont réparties entre l’employeur et lui.

S’agissant d’une mutuelle collective, les cotisations sont généralement plus basses et les garanties plus importantes. Cela permet à une majorité de français de bénéficier d’une couverture santé satisfaisante pour accéder aux soins les plus essentiels.

Il est tout à fait légitime de s’interroger sur la possibilité de conserver ou non cet avantage, à savoir garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite ou souscrire une complémentaire santé adaptée aux seniors.

C’est une possibilité qui peut être envisagée. Si les conditions sont respectées, l’organisme de santé à l’obligation d’accepter le maintien des garanties du retraité.

Passer d’une mutuelle collective à une mutuelle individuelle

Choisir de garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite implique de passer d’un contrat collectif à un contrat individuel. Cela va avoir des conséquences sur le montant des cotisations.

Mais la loi protège l’assuré. Elle plafonne l’augmentation que peut appliquer l’organisme de santé et l’oblige à maintenir les mêmes garanties que celles dont bénéficiait l’assuré à son départ en retraite.

Hausse des cotisations

L’avantage d’un contrat collectif réside principalement dans le fait que les tarifs sont négociés en raison du grand volume d’assurés. Les salariés peuvent donc bénéficier de garanties plus complètes à un tarif plus attractif, d’autant plus qu’une partie des cotisations est prise en charge par l’employeur.

Lors du départ à le retraite, l’assuré devra souscrire un contrat individuel.

Cela implique des cotisations plus élevées, auxquelles il faut ajouter la part payée par l’employeur. Ainsi, même en l’absence d’augmentation des tarifs, le montant à la charge du salarié sera plus élevé car il englobera la totalité des cotisations.

Le fait qu’il s’agisse d’un contrat individuel entraîne généralement une hausse des cotisations également car il ne bénéficie plus de l’effet collectif. Cependant, le législateur a encadré la possibilité pour l’organisme de santé d’augmenter les cotisations. Cette augmentation ne doit pas représenter plus de 50% du montant des cotisations lors du départ à la retraite.

Maintien des garanties

Afin de protéger au mieux les intérêts de l’assuré, la loi impose à l’organisme de santé de maintenir les garanties auxquelles il avait le droit avant son départ à la retraite.

Cela peut être un avantage lorsque la mutuelle d’entreprise proposait des garanties très intéressantes sur des postes de santé assez onéreux ou des forfaits pour des soins non remboursés par l’assurance maladie comme les médecines douces.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que l’état de santé d’une personne à la retraite évolue.

A partir d’un certain âge, les besoins ne sont plus les mêmes. Il faut donc s’interroger sur l’adéquation ou non des garanties proposées au sein de la mutuelle d’entreprise et celles dont a besoin un senior.

Généralement, les mutuelles d’entreprise sont conçues pour les familles et les personnes actives. Un retraité aura des besoins spécifiques qui ne seront peut-être pas inclus dans les garanties de la mutuelle d’entreprise ou peu remboursés.

Un exemple fréquent est l’appareillage auditif. C’est un poste de dépenses important qui concerne de nombreux seniors. Or il n’est pas toujours présent au sein des mutuelles d’entreprise.

Comment conserver sa mutuelle d’entreprise ?

Pour garder sa mutuelle d’entreprise à la retraite, rien de plus simple. Il suffit de prévenir l’organisme de santé par lettre recommandée avec accusé de réception 6 mois avant le départ en retraite. Si cette condition est respectée, il est obligé d’accepter votre maintien. Mais il a tout à fait le droit d’augmenter les cotisations dans une limite de 50%.

Attention : n’oubliez pas que vous aurez à votre charge la part des cotisations que payait votre employeur.

Comment souscrire une complémentaire santé pour retraités ?

Si vous estimez que les garanties offertes par la mutuelle d’entreprise ne correspondent pas à vos besoins en tant que retraité ou si le montant des cotisations est trop élevé, il est possible de souscrire une complémentaire santé senior.

Nous vous conseillons de bien lister vos besoins et de faire appel à un comparateur en ligne pour trouver les offres les plus adaptées à un meilleur prix.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mutuelle pas chère pour contrer l’augmentation des prix de 2018

Les analystes s’accordent à dire que le prix des contrats des mutuelles et assurances vont augmenter en 2018. Vous vous demandez comment trouver une...

lire la suite

Revenu d’activité des non-salariés en France : des écarts importants

Le mois dernier, l’INSEE a publié les résultats d’une enquête relative au revenu d’activité des non-salariés en France. Ces derniers montrent une...

lire la suite

Vers une prise en charge à 100% des lunettes et des soins dentaires ?

Le 31 octobre dernier, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé les contours d’une éventuelle prise en charge à 100% des lunettes, des soins...

lire la suite