bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

Questions fréquentes sur l’assurance dépendance des personnes agées

La souscription d’une assurance dépendance n’est pas encore un réflexe pour beaucoup de français. Pourtant les garanties proposées par ce type de contrat ne sont pas négligeables et permettent de faire face aux conséquences financières et personnelles d’une perte d’autonomie, notamment grâce au versement d’une rente.

Une des raisons de cette absence de protection est une méconnaissance de la dépendance, de ses conséquences et des solutions proposées par les contrats d’assurance pour y faire face.

Pour vous aider à mieux anticiper vos besoins, voici la liste des questions les plus fréquentes sur l’assurance dépendance.

Qu’est-ce qu’une assurance dépendance ?

Il s’agit d’un contrat qui prévoit le versement d’une rente dès lors que l’assuré est en situation de dépendance, c’est-à-dire qu’il n’est plus capable de réaliser seul certains gestes du quotidien.

Un capital peut également être versé si l’assurance le prévoit. Certains contrats proposent des services complémentaires comme l’aide pour les démarches administratives, un soutien psychologique de l’assuré mais aussi des proches.

Quelles sont les garanties couvertes par une assurance dépendance ?

Les garanties couvertes dépendent de la formule souscrite. Certains contrats ne couvrent qu’une dépendance totale alors que d’autres prennent également en charge une perte d’autonomie partielle.

Il est important de vérifier au sein du contrat la définition de la dépendance afin de s’assurer que celle-ci ne soit pas trop restrictive. Généralement les assureurs se basent sur la grille Aggir mise en place dans le cadre de l’attribution de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).

Celle-ci détermine 6 niveaux de dépendance selon la faculté de la personne à réaliser les actes suivants :

  • Entrer en communication avec une autre personne de manière orale ou non et se comporter en public selon les normes sociales ;
  • Se repérer dans l'espace et le temps ;
  • Faire sa toilette ;
  • Se vêtir et se dévêtir ;
  • Se servir son repas et le manger ;
  • Eliminer ses selles et son urine et respecter les règles d’hygiène ;
  • Etre couché, assis ou debout et pouvoir changer de position ;
  • Se déplacer dans son domicile ;
  • Se déplacer à l’extérieur de son logement ;
  • Pouvoir envoyer un signal d’alerte à l’aide d’un téléphone, une alarme ou une sonnette.

Lorsque le seuil de dépendance défini par le contrat est atteint, le versement d’une rente, et parfois d’un capital, a lieu. Les prestations complémentaires sont également ouvertes à l’assuré et à ses proches comme l’aide dans l’accomplissement des formalités administratives.

Pourquoi se protéger contre la perte d’autonomie ?

Une perte d’autonomie est une situation compliquée sur le plan personnel mais également financier.

Les dépenses liées à l’aménagement du domicile ou au séjour dans un établissement spécialisé sont importantes et ne sont généralement pas couvertes par les aides de l’Etat et les pensions de retraite. Or avec l’allongement de l’espérance de vie, le risque de dépendance augmente.

On estime d’ailleurs qu’en 2040, 2 millions de personnes âgées seront en situation de perte d’autonomie en France.

Souscrire une assurance dépendance permet de ne pas entamer son patrimoine ni celui de ses proches.

Comment souscrire une assurance dépendance ?

Il est important d’établir des devis comparatifs pour vérifier qu’à cotisations égales, vous bénéficiez de la couverture la plus complète. Vous pouvez utiliser un comparateur en ligne afin d’obtenir les meilleures offres du marché.

Il est possible de souscrire une assurance dépendance jusqu’aux alentours de 70 – 75 ans. Cependant, plus vous la souscrirez tôt, moins vos cotisations seront élevées.

Auprès de quel organisme conclure un contrat dépendance ?

Une telle garantie peut être souscrite auprès d’une compagnie d’assurance, d’une mutuelle, d’un institut de prévoyance ou d’une banque.

Comment choisir son assurance dépendance ?

Le choix de son assurance dépendance dépend des garanties recherchées :

  • Niveau de dépendance pris en charge ;
  • Délai de versement de la rente ;
  • Existence d’un capital ;
  • Nature des services complémentaires ;
  • Montant des cotisations.

Comment est déterminé le niveau de dépendance de l’assuré ?

Le niveau de dépendance de l’assuré est déterminé soit par le médecin conseil de la compagnie d’assurance soit par le médecin traitant. Cela dépend de chaque contrat.

Par ailleurs, chaque assureur est libre de déterminer à partir de quel degré de dépendance les garanties peuvent être exécutées. Le plus souvent, ils se basent sur la grille Aggir dont le fonctionnement est expliqué ci-dessus.

Peut-on résilier une assurance dépendance ?

Il est possible de résilier une assurance dépendance. Les conditions sont indiquées dans le contrat ainsi que la procédure. Par contre, la résiliation fait perdre tous les droits acquis et n’entraîne pas le remboursement des sommes versées.

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mutuelle pas chère pour contrer l’augmentation des prix de 2018

Les analystes s’accordent à dire que le prix des contrats des mutuelles et assurances vont augmenter en 2018. Vous vous demandez comment trouver une...

lire la suite

Revenu d’activité des non-salariés en France : des écarts importants

Le mois dernier, l’INSEE a publié les résultats d’une enquête relative au revenu d’activité des non-salariés en France. Ces derniers montrent une...

lire la suite

Vers une prise en charge à 100% des lunettes et des soins dentaires ?

Le 31 octobre dernier, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé les contours d’une éventuelle prise en charge à 100% des lunettes, des soins...

lire la suite