bing

On vous rappelle gratuitement

Remplissez notre formulaire en ligne

J'accède au formulaire
×

La dépendance

Les français vivent de plus en plus longtemps. Cette augmentation de l’espérance de vie doit nous amener à envisager autrement notre retraite.

Il est important d’anticiper les événements qui peuvent survenir lorsque les années passent.

La perte d’autonomie en fait partie. Qu’elle soit partielle ou totale, elle représente un coût que les pensions de retraite et les aides publiques ne suffisent pas toujours à financer.
C’est pourquoi un nombre croissant de particuliers souscrivent une assurance dépendance afin de pouvoir faire face aux dépenses engendrées par la perte d’autonomie et soulager leurs proches.

La perte d’autonomie et ses conséquences

La dépendance est le fait de ne pas pouvoir réaliser des actes de la vie courante sans assistance comme se laver, se nourrir, se lever, sortir. On parle de perte d’autonomie : la personne a besoin d’une aide extérieure pour tous ses gestes. Cet accompagnement peut se faire à domicile. Mais, dans certains cas, il nécessite le placement au sein d’un établissement spécialisé comme une maison de retraite.

La perte d’autonomie est fréquemment associée aux personnes âgées. En effet, elle est souvent due à l’âge ou à une maladie. Mais elle peut également toucher des personnes plus jeunes suite à un accident.

En cas d’accompagnement à domicile, il est souvent requis d’aménager le logement afin de faciliter l’accomplissement des gestes quotidiens et le déplacement de la personne dépendante. Il peut s’agir :

  • d’installer une douche au lieu d’une baignoire,
  • d’y poser des barres d’appui murales,
  • d’agrandir certaines portes pour permettre le passage d’un fauteuil roulant,
  • d’aménager une chambre au rez-de-chaussée ou
  • de mettre un monte-escaliers.

Tous ces aménagements ont un coût financier non négligeable. Bien qu’il existe des aides publiques, elles ne suffisent pas pour tout financer.

Un accompagnement à domicile nécessite également la présence d’aidants. Cela peut être le conjoint, un enfant ou un membre de la famille. Dans ce cas, cela peut avoir des conséquences sur l’organisation de leur vie familiale et professionnelle. Il peut également s’agir de personnels spécialisés qu’il faut rémunérer, comme une infirmière qui passe le matin et le soir.

En cas de placement dans un établissement spécialisé, les frais sont également assez importants et sont rarement couverts par les pensions de retraite. Les personnes concernées doivent alors se servir de leur patrimoine et de leur épargne pour financer leur séjour. Et si cela ne suffit pas, leurs proches sont alors mis à contribution.

Anticiper une situation de dépendance physique ou mentale permet d’éviter à ses proches de financer les frais liés aux soins et à l’accompagnement nécessaire dans la vie quotidienne mais aussi de ne pas entamer son patrimoine.

Les solutions pour se protéger et se prémunir

Les compagnies d’assurance proposent différentes solutions pour anticiper le risque de dépendance ainsi que les conséquences financières d’une perte d’autonomie.

L’assurance dépendance

La garantie dépendance est un contrat d’assurance spécialement dédié à la perte d’autonomie. Elle prévoit le versement d’une rente en cas de situation de dépendance de l’assuré. Selon les termes du contrat, ce paiement peut intervenir dès une dépendance partielle ou est subordonné à une perte d’autonomie totale.

Certaines assurances prévoient également le versement d’un capital, en plus ou à la place de la rente, afin de financer les différents travaux d’aménagement.

De plus en plus de contrats dépendance incluent des prestations d’assistance et de service pour l’assuré mais également pour ses proches. Ces derniers peuvent ainsi bénéficier d’un soutien psychologique, d’une aide dans leurs démarches administratives. L’assuré, quant à lui, peut avoir accès à des soins complémentaires comme des consultations chez un ergothérapeute.

Chaque assurance dépendance propose ses propres garanties. Lors de la comparaison des différentes offres, pensez à bien vérifier que les prestations vous protègent de la même manière. Il est parfois préférable de payer une cotisation légèrement plus élevée mais de bénéficier d’une couverture complète.

La garantie dépendance est la meilleure solution pour anticiper et se prémunir contre une perte d’autonomie puisqu’elle est spécialement conçue pour répondre aux besoins engendrés par cette situation. Son seul inconvénient est la perte du capital en cas de décès sans dépendance. C’est pourquoi certaines assurances proposent une option permettant de prévoir le versement d’un capital dans cette hypothèse.

Les garanties complémentaires des assurances santé

Certaines complémentaires santé proposent des garanties annexes prévoyant la prise en charge de la dépendance. Ces formules sont moins complètes qu’une assurance dépendance et ne permettent pas de bénéficier de garanties aussi fortes.

Pourtant, c’est une des solutions les plus choisies des français puisque sur les 5,5 millions de français couverts en cas de perte d’autonomie, seuls 1,5 millions ont souscrit une assurance dépendance. La grande majorité sont couverts par l’intermédiaire de leur complémentaire santé.

L’assurance-vie

Certaines personnes vont préférer compter sur leur assurance-vie en cas de dépendance. C’est également une solution puisqu’il est possible de prévoir le versement d’une rente. De plus, le capital n’est pas perdu en cas de décès. Mais les deux inconvénients de cette solution sont les suivants :

  • aucune garantie spécifique à la perte d’autonomie n’accompagne le versement de la rente,
  • elle ne peut être utilisée qu’une seule fois alors que le versement d’une rente peut être activé plusieurs fois dans certains contrats dépendance lorsque la perte d’autonomie est temporaire.

Le plan National Bien Vieillir

L'Union Européenne a bien pris conscience de l'importance de proposer des mesures pour favoriser un vieillissement dans de bonnes conditions de santé.

Le plan National Bien Vieillir encourage la mise en place d'actions de prévention adaptées aux seniors, pour la valorisation des relations sociales, et de la place des plus de 60 ans dans la société.

Des formules d'habitats intergénérationnels sont plébiscités, une personne âgée offre un logement à un étudiant en échange d'une aide bénévole.

Le PNBC dispose d'un budget de 168 millions d'euros dont 3 millions proviennent des fonds de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie.

3 objectifs principaux sont mis en avant :

  • aider les jeunes retraités à bien commencer leur nouvelle vie
  • dépister plus tôt les signes du vieillissement
  • maintenir le lien sociale entre les générations

Devis Mutuelle Santé en ligne

Obtenez plusieurs devis personnalisés en moins de 2 minutes

Simulez votre économie

Nos outils et simulateurs

Nos outils en ligne sont mis gratuitement à votre disposition pour vous aider dans votre démarche de comparaison d'assurance santé, bien comprendre le fonctionnement des remboursements et vous apporter des conseils pour la souscription de votre mutuelle.

L'actualité de l'assurance

Suivez l'actualité du domaine de l'assurance à travers notre blog. Les thèmes abordés sont ceux de la mutuelle santé, l'assurance de prêt, la prévoyance et des astuces pour gérer au mieux votre santé au quotidien.

Mois sans tabac : les pièges à éviter en cas de sevrage tabagique

Depuis le 1er novembre, une vaste opération est lancée sur toute la France pour accompagner les personnes qui désirent arrêter de fumer. Ce « Mois...

lire la suite

Motifs de résiliation de mutuelle et modèle de lettre

Changement de situation ? Adhésion obligatoire à une mutuelle d’entreprise ? Voici quelques motifs vous permettant la résiliation de votre mutuelle...

lire la suite

Optique : Remboursement intégral de lunettes et complémentaire santé

Le remboursement complet de vos frais, envisagé pour 2022, comme ceux prévus par votre complémentaire santé optique, pourrait finalement être mis en...

lire la suite